Actualités

Doit-on se méfier du gel hydroalcoolique ? 5 choses à savoir


Il est devenu indispensable à chacun depuis l’apparition du coronavirus. Le gel hydroalcoolique est dans tous les sacs et dans toutes les poches. Mais est-il 100% efficace ?

On parle de :

C’est devenu la star des pharmacies et parapharmacies. Son succès est tel qu’il est commence à être en rupture de stock. Le gel hydroalcoolique ou gel antibactérien suscite de plus en plus l’intérêt du public.

En effet, il est l’arme secrète préconisée pour limiter la contagion du coronavirus. Il arrive même en tête des recherches effectuées sur Google. Les question récurrentes concernent sa fabrication ou les meilleurs moyens de substitution. Dernièrement l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a partagé une recette pour fabriquer soi-même son propre gel.

Mais ce gel antibactérien est-il vraiment infaillible ? Permet-il de vraiment se protéger contre le coronavirus et autres formes de virus ?

À lire aussi : Gel hydroalcoolique : voilà pourquoi il ne faut surtout pas s’exposer au soleil après application

1. Le gel ne nettoie pas

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le gel hydroalcoolique détruit les bactéries. Il ne nettoie donc pas. Ne pensez pas nettoyer de la nourriture renversée ou de la terre incrustée dans un vêtement. Il désinfecte toute surface sans vraiment la laver.

2.Utiliser le gel sur des mains humides

Vous venez de vous laver les mains avec beaucoup de minutie et vous terminez par le gel antibactérien histoire de tout désinfecter. Mauvaise idée… A moins de très bien vous sécher les mains. En effet, utiliser un gel hydroalcoolique sur des mains mouillées limite l’effet attendu. L’agent actif présent dans le gel s’en trouvera dilué et aura donc moins d’effets.

Pixabay

3. Le gel hydroalcoolique est-il toxique ?

Oui. Surtout chez les jeunes enfants. Les gels antibactériens qui contiennent de l’alcool éthylique peuvent causer un état d’ébriété. A fortes doses cela peut aller jusqu’au coma éthylique. Saviez-vous qu’un flacon de 60 millilitres correspond à quatre petits verres de vodka ? Ne laissez donc aucun flacon entre des petites mains…

4. Lavage classique ou gel ?

Un rapport, faisant suite à l’épidémie de grippe H1N1, indiquait qu’il faut privilégier le lavage classique des mains. Ceci quand un point d’eau potable est bien sûr disponible. Se laver régulièrement les mains est un minium, qu’il y ait une épidémie ou non. Prenez le temps de le faire correctement. N’oubliez pas d’insister entre les doigts et sur le dessus des mains.

Pixabay

5. Risques de brûlures ?

Les gels hydroalcooliques seraient-ils inflammables ? Oui, car ils contiennent de l’alcool ! Donc attention à toutes mauvaise manipulations d’autant plus si vous êtes fumeurs. Cela peut comporter des risques si l’alcool sur la peau n’est pas complètement évaporé.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur