Voyage

Voici ce qu’il faut dire pour être surclassé en première classe gratuitement


Un voyage en première classe n’est pas à portée de toutes les bourses. Pourtant, il suffit de poser la bonne question pour être surclassé, sans le moindre frais.

Tilly Bagshawe, écrivaine d’un best-seller américain, voyage beaucoup en avion. Au lieu de dépenser une petite fortune pour acheter un billet en première classe, elle a trouvé le moyen de se faire surclasser gratuitement. Aussi incroyable que cela puisse paraître, son astuce marche. Il suffit de prononcer la phrase magique.

À lire aussi : Selon les psychologues, voici les 5 phrases à ne jamais dire à un enfant

Tilly Bagshawe livre son astuce

Tilly utilise souvent cette technique pour voyager gratuitement en première classe. Tout se déroule au moment de l’enregistrement, elle pose cette question qui semble anodine à l’hôtesse : « Est-ce que le département de gestion des recettes a débloqué des sièges en première classe ? » Pour ceux qui ne le savent pas, ce service assure la rentabilité d’un vol, les agents font de leur mieux pour que l’avion soit complet, même s’ils doivent surclasser les passagers.

Il suffit de demander à l'hôtesse de l'air.
Il est possible d’être surclasser en première classe en utilisant une technique spéciale. Credit : RyanMcGuire /Pixabay

Au cas où  l’hôtesse confirme que des places en première sont disponibles, il faut alors lui demander s’il est possible d’en débloquer une. Si sa réponse est négative, il faut parfois insister, quitte à demander à l’agent de bord de vérifier immédiatement.

D’après l’écrivaine, il lui est déjà arrivé de demander un entretien direct avec le responsable du service de revenue management dans le but d’être surclassé.

Est-ce que cela pourrait marcher pour les autres ?

Selon les spécialistes, la probabilité que ce genre de technique fonctionne est mince. Tout d’abord, la plupart des compagnies aériennes n’autorisent pas le contact entre le service des enregistrements et celui de la gestion. Ensuite, pour être reclassé, il faut qu’il y ait des places libres en première classe, ce qui n’est pas toujours le cas.

Et surtout, contrairement à d’autres qui prennent l’avion de manière ponctuelle, Tilly Bagshawe est une habituée. Chaque année, elle cumule plus de 150.000 km. Elle est ainsi connue des compagnies aériennes, ce qui facilite son transfert.

Tilly Bagshawe a une technique spéciale pour être transféré en premier classe. Credit : Creative Commons Zero – CC0

Néanmoins, même si les chances de réussite sont faibles, vous pouvez toujours essayer lors de votre prochain voyage.

Signaler une erreur