Témoignages

Marseille : handicapée, elle doit 8600 euros de PV alors qu’elle ne devrait pas en recevoir

PV pour stationnement illégal
La retraitée marseillaise a reçu une centaine de PV. Image d'illustration.
1 Partage

Zohor Yagoubi doit régler une importante dette de stationnement à la ville de Marseille. Pourtant, sa carte d'invalidité devrait lui permettre de stationner gratuitement. La retraitée, surendettée, est désespérée.

à découvrir

La voiture de cette retraitée de 60 ans a été verbalisée une centaine de fois entre janvier 2019 et juin 2020. Zohor Yagoubi a parfois même reçu deux PV en une seule journée, lorsqu’elle garait son automobile dans le quartier du Camas (5e arrondissement), là où elle réside.

Le déploiement des « ScanCars » à Marseille entraîne une hausse des PV

Cette femme de 60 ans a déclaré une maladie chronique invalidante qui l’empêche de prendre les transports en commun. « Dès que le bus démarre, je perds l’équilibre et je tombe. », assure-t-elle auprès de France 3 Régions. La Marseillaise souligne ne pouvoir se déplacer qu’en voiture. « Pour moi c’est impossible de monter dans un bus ».

Les ennuis de Zohor Yagoubi ont commencé lorsque la ville de Marseille a déployé les « ScanCars », des voitures qui scannent automatiquement les plaques d’immatriculation des voitures garées. Ces véhicules arpentent régulièrement le quartier de la Marseillaise. Résultat : les PV ont commencé à s’accumuler pour la retraitée. Déjà surendettée, Zohor Yagoubi ne peut pas les régler.

Zohor Yagoubi n’a pas de quoi régler les PV avant de les contester

La sexagénaire doit désormais 8600 euros à la ville de Marseille. « C’est la catastrophe; je ne les ai pas », déplore-t-elle. Nouredine Azzouk, son fils, est furieux. En effet, sa mère devrait pouvoir se garer gratuitement à cause de son handicap. Pourtant, le 15 février dernier elle a reçu la lettre d‘un huissier de justice annonçant que ses meubles allaient être saisis. « Je ne peux même pas payer un avocat, qu’est ce que vous voulez que je fasse ? », s’indigne-t-elle.

Les détenteurs d’une carte d’invalidité peuvent se stationner gratuitement

Depuis juillet 2019, la Marseillaise est titulaire d’une carte d’invalidité du département des Bouches-du-Rhône. Elle devrait donc pouvoir se garer gratuitement, comme le stipule le site de la SAGS, l’entreprise qui gère le stationnement public à Marseille. Malgré les relances, ni la mairie ni la SAGS ne souhaitent faire un geste pour Zohor Yagoubi.

Nouredine a écrit une lettre au ministère de l’Intérieur pour faire annuler les PV de sa mère. On lui a répondu qu’elle devait déjà les régler avant de les contester. Une règle qui n’est plus d’actualité depuis le 9 septembre 2020, mais qui s’applique toujours aux PV reçus par la Marseillaise. On recommande également à la retraitée de contester ses PV via une plateforme en ligne. Mais Zohor Yagoubi « n’a même pas de smartphone » selon son fils.

Dans l’attente d’une réponse de la mairie, le fils de Zohor Yagoubi a placé sa voiture dans un box pour éviter d’autres PV. Un box qu’il loue 140 euros par mois.

Signaler une erreur