Société

Menacé d’expulsion, l’apprenti boulanger guinéen Laye Fodé Traoré peut rester en France grâce au combat de son patron

Laye Fodé Traoré et Stéphane Ravacley
Stéphane Ravacley avait entamé une grève de la faim pour que son apprenti obtienne des papiers Français. Crédits : DR/Change.org.

Début janvier, son patron avait entamé une grève de la faim pour empêcher son expulsion. Le combat du boulanger a payé, puisque son apprenti venu de Guinée a obtenu des papiers. Il pourra bien rester sur le sol français et continué son apprentissage chez Stéphane Ravacley.

à découvrir

Ce jeudi 14 janvier 2021, l’AFP a assuré que la situation de Laye Fodé Traoré était régularisée. Le mineur d’origine guinéenne était sur le point d’être expulsé, puisqu’il était devenu majeur. Il a finalement obtenu des papiers après s’être rendu à la préfecture de la Haute-Saône. « Laye est régularisé! Et il reprend le travail mardi ! », s’est réjoui son patron Stéphane Ravacley, auprès du Huffington Post.

Stéphane Ravacley avait entamé une grève de la faim pour empêcher l’expulsion de son apprenti

Une nouvelle partagée également par Anne Vignot sur Twitter. « C’est une excellente nouvelle pour lui, pour celles et ceux qui portaient ce combat, je pense en premier lieu à Stéphane Ravacley », a déclaré la maire de Besançon, avant d’ajouter: « Le combat continue pour celles et ceux qui restent dans cette situation inacceptable. »

Le 03 janvier dernier, Stéphane Ravacley avait entamé une grève de la faim. Le patron de La Huche à Pain avait également lancé une pétition, signée par plus de 220 000 personnes, dont l’acteur Omar Sy. Pendant 10 jours, le boulanger a refusé de se nourrir, ce qui l’a conduit à se faire hospitaliser. Le sort de Laye devait être décidé le 26 janvier prochain, mais la préfecture de la Haute-Saône l’a finalement convoqué ce 14 janvier.

« Compte tenu à la fois de son parcours d’intégration jusqu’alors exemplaire et de ses perspectives d’insertion professionnelle, la préfète de la Haute-Saône a décidé d’abroger la mesure prise à son encontre et de lui délivrer un titre de séjour »,

ont déclaré les services de l’Etat.

Laye Fodé Traoré pleure de joie en apprenant sa régularisation

« C’est une nouvelle exceptionnelle ! Mercredi soir, on nous a contactés pour nous dire qu’on serait reçus à la préfecture de la Haute-Saône, explique Stéphane Ravacley. Le secrétariat général de la préfecture nous a dit que la situation de Laye avait pu être régularisée après la réception d’un nouvel acte de naissance. »

Lorsqu’il a appris la nouvelle, l’apprenti boulanger a pleuré de joie, raconte son patron. « Il a remercié son patron, ses éducatrices et l’État français. C’est une grande joie, une victoire ! Maintenant, on va aussi se battre pour les autres », a fait savoir Stéphane Ravacley.

Laye Fodé Traoré
Laye Fodé Traoré. Crédits : DR / Change.org.

Né en Guinée, Laye Fodé Traoré est orphelin. Il a quitté son pays natal en 2016, sur les conseils de sa mère adoptive. Mineur, Laye a parcouru le Mali et la Libye avant de traverser la Méditerranée tout seul, sur un bateau gonflable. Le jeune homme a ramé jusqu’à l’Italie, où il a pris le train direction Nîmes, en France. Laye fait la fierté de son patron, qui assure : c’est « un super gamin qui parle français mieux que moi ». Il est « suffisamment motivé pour se lever à 3 heures du matin ».

Signaler une erreur