Santé

De plus en plus de jeunes en réanimation à cause du virus : pourquoi ?

Jeune admis en réanimation
Les jeunes de 20 à 39 ans sont plus nombreux en réanimation depuis le début de l'année. Image d'illustration.
2 Partages

La part des patients de 20 à 39 ans en réanimation a considérablement augmenté, d'après les principaux services. Comment l'expliquer ?

Le virus est-il plus virulent auprès des jeunes générations ? C’est en tout cas ce que constatent les services de réanimation depuis le mois de janvier 2021.

La part des jeunes en réanimation a plus que doublé

Comme Christophe Varin, maire de 34 ans qui se confie auprès de TF1, le pronostic vital de nombreux jeunes est engagé en raison du virus. Il y a quelques jours, ce jeune homme sportif sans comorbidité était en réanimation. Les médecins préparaient même sa famille au pire. Christophe n’est pas le seul à avoir été admis en urgence à l’hôpital ces dernières semaines. En France, la part des jeunes de 29 à 34 ans en réanimation a augmenté de 121 %.

Des chiffres inquiétants, au sujet desquels les spécialistes émettent plusieurs hypothèses. La première d’entre elles concerne la vaccination. En France, les autorités sanitaires ont choisi de vacciner en premier lieu les plus âgés. Désormais, ces derniers sont davantage protégés contre le virus, ce qui peut expliquer la part plus élevée de jeunes touchés. Mais pourquoi semblent-ils plus enclins à développer des complications ?

un jeune en réanimation
La part des jeunes en réanimation à cause du virus a augmenté de 121 % depuis janvier. Image d’illustration.

Les variants, bien plus virulents que la souche historique chez les jeunes ?

Pour l’épidémiologiste Martin Blachier, les formes graves actuellement constatées chez les jeunes seraient dues aux variants. Comme il le rapporte auprès de LCI, les mutations du virus seraient plus sévères que la souche historique. A ceci s’ajouterait un certain relâchement des gestes barrières constatés chez les jeunes Français.

Les jeunes générations, qui se pensent peut-être moins à risque que leurs aînés, auraient tendance à moins respecter les consignes sanitaires. Soirées organisées malgré le couvre-feu, port du masque non systématique, mauvais lavage des mains, etc. Ce relâchement pourrait expliquer la propagation du virus chez les 20-39 ans.

L’augmentation de la part des jeunes en réanimation inquiète les professionnels de santé. En effet, si la majeure partie d’entre eux présentaient des facteurs de comorbidités, beaucoup étaient en bonne santé avant d’être contaminés. Ils se retrouvent pourtant en réanimation. Un phénomène également observé dans plusieurs pays, comme en Israël où les plus de 18 ans peuvent désormais être vaccinés.

Signaler une erreur


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer