Santé

Comment tromper son cerveau pour perdre des kilos durablement ? (et ne pas les reprendre)


De nombreuses personnes reprennent du poids après un régime qui a pourtant fonctionné. Pourquoi ? La réponse se trouve dans notre cerveau, selon deux neurobiologistes. Ces spécialistes livrent des clés pour mincir durablement.

Pour perdre des kilos durablement, la volonté seule ne suffirait pas. Et pour cause : notre cerveau mène la danse sans même que nous nous en rendions compte. Nous avons beau tester les derniers régimes à la mode comme ceux qui ont fait leurs preuves : notre poids est programmé par notre cerveau.

Cette conclusion est celle obtenue par deux neurobiologistes, Sandra Aamodt et Michel Desmurget. La première est Américaine et a entamé son premier régime à l’âge de 13 ans. Le second est Français et a testé de nombreuses diètes hyperprotéinées. A chaque fois, tous les deux ont repris du poids après en avoir perdu. Ils se sont donc alliés pour comprendre pourquoi et leurs conclusions soulignent le rôle de l’hypothalamus.

Inutile de vous lancer dans un régime strict : votre poids est programmé

Après avoir étudié de près de nombreuses études sur les mécanismes de reprise de poids, les deux chercheurs ont conclu que chaque individu avait une fourchette de poids programmée. En clair, dès que nous perdons trop de kilos, le cerveau va envoyer des signaux à notre organisme pour qu’il les reprenne. Dans ce processus, l’hypothalamus joue un rôle essentiel. Cet organe qui régule le système énergétique va recevoir des signaux relatifs « aux stocks de lipides, au taux de glycémie, aux apports en éléments nutritifs, aux rations alimentaires, etc. », détaillent les neurobiologistes auprès du HuffingtonPost.

Résultat : dès lors que notre stock de graisse est entamé par un régime, l’hypothalamus va en quelque sorte ordonner à l’organisme de reprendre du poids. Le cerveau va par exemple retarder l’arrivée de la satiété pour nous permettre de manger davantage. Il peut également employer moins d’énergie pour réaliser une tâche quotidienne, etc. Le but : maintenir la fourchette de poids programmée pour notre organisme afin de nous protéger de la dénutrition.

mincir
Nous possédons une fourchette de poids programmé dans notre cerveau. Crédit : Pixabay.

Un phénomène qui s’explique par le fait que notre cerveau ne peut pas faire la différence entre une famine subie et un régime entrepris volontairement. D’après les deux chercheurs, notre cerveau a gardé en mémoire les décennies de famine subies par nos ancêtres et programmé des moyens d’y survivre. Pour parvenir à perdre durablement des kilos, nous devons donc tromper notre cerveau. Mais comment faire ?

Mincir durablement avec la stratégie des « petits pas » et une réflexion sur l’alimentation

Si les deux chercheurs ont mis au point des tactiques différentes, tous s’accordent sur un point : il faut s’accepter tel que l’on est. En clair : nous devons faire la paix avec nous-mêmes et ne plus chercher à atteindre la silhouette parfaite. Mais, comment faire lorsque son poids est réellement problématique ? Nous devons apprendre à connaître notre cerveau pour mieux déjouer ses mécanismes, explique Michel Desmurget. Le chercheur qui est parvenu à perdre 50 kg en 4 ans prône la stratégie des « petits pas ».

En clair, il faut modifier ses habitudes alimentaires petit à petit, afin que notre cerveau les intègre durablement. Il ne faut donc pas bouleverser l’organisme avec un régime soudain, mais plutôt rectifier son alimentation sur le long terme. Autres astuces pour mincir durablement : tromper son cerveau en mangeant dans une assiette moins grande. « Plus la portion proposée est grande, plus nous mangeons. Optez donc pour une vaisselle plus petite », conseille ainsi Michel Desmurget. Vous pouvez aussi éviter d’acheter des aliments trop gras ou sucrés, afin de ne pas être tenté de craquer. Idem pour le sport, le neurobiologiste conseille plutôt une marche quotidienne plutôt que des exercices physiques à outrance.

un régime
Inutile de nous affamer avec un régime strict, mieux vaut opter pour un rééquilibrage progressif de notre alimentation. Crédit : Pixabay.

Pour Sandra Aamodt, une réflexion sur l’alimentation s’impose. La chercheuse qui est parvenue à retrouver un poids stable conseille de porter une attention particulière à la sensation de satiété. Nous devons manger en pleine conscience de ce que nous ingérons et nous interroger sur nos motivations. Avons-nous réellement faim ou bien cherchons-nous à apaiser nos émotions en mangeant ? Enfin, « si vous vous sentez souvent fatigué ou avez faim tout le temps, prenez garde », insiste Michel Desmurget. Cela veut dire que votre cerveau cherche à vous faire craquer pour reprendre du poids !

Signaler une erreur