People

Valérie Damidot écartée par les chaînes de télé ? « Il faut que les animatrices soient minces, jeunes et lisses »


Au cours d’un entretien à un hebdomadaire, Valérie Damidot s’est livrée à cœur ouvert sur son avenir en télévision. L’animatrice de 57 ans en a aussi profité pour dénoncer les diktats qui sont omniprésents dans l’univers médiatique.

Il n’est pas rare de constater des stars du petit écran faire l’objet de critiques sur son physique. En effet, les détracteurs prennent toujours un malin plaisir à s’en prendre à ces célébrités. Valérie Damidot en a fait les frais depuis ses débuts chez M6 dans l’émission D&CO en 2006. Malheureusement, nombreux sont qui se plient au culte de la beauté et à l’objectification des femmes. Ainsi, le milieu de la télé ne peut pas échapper à cette règle.

Dans un entretien accordé à TVMag en 2019, la journaliste a déjà fait des révélations sur ses débuts difficiles à la télévision. Elle a notamment dénoncé les violentes critiques qu’elle a subies sans prendre en compte ses talents indéniables d’animatrice à l’écran. « J’ai beaucoup morflé au début où j’ai commencé à être vraiment à l’antenne (…) On aime bien me représenter en petite grosse, dodue, avec une salopette », confie-t-elle avec émotion.

Valérie Damidot victime de grossophobie

Il y a fort à parier que la célèbre décoratrice du PAF fera de temps à autre des confidences poignantes sur sa carrière. Bien qu’elle ait rencontré le succès avec cette émission phare de M6, ses haters lui ont fait voir de toutes les couleurs. « Quand tu es une femme, à la télé, en plus en surpoids. Les gens pensent que tu bouffes comme une vache », déplore-t-elle.

Du coup, la quinquagénaire semble assez pessimiste concernant un projet d’émission avec sa fille Roxanne. A ce propos, elle a expliqué dans les colonnes de Télé 7 Jours « Je suis passée du côté obscur de la force: la femme de plus de 50 ans en télé. C’est un miracle d’avoir tenu si longtemps! ». Néanmoins, Valérie Damidot a déjà donné la réplique à l’actrice dans la série Victoire Bonnot.

Bien que l’animatrice des « Plus belles vacances » sur TF1 soit connue pour sa simplicité et sa joie de vivre, l’univers des médias peut être impitoyable. La compagne de Régis Viogeat est bien placée pour en parler compte de sa longue carrière. D’après ses propos, les chaînes semblent vouloir la jeter aux oubliettes. En effet, elle a expliqué lors de cet entretien à un hebdomadaire :

« Même en 2021, et bien que les chaînes s’en défendent, il faut que les animatrices soient minces, jeunes et un peu lisses. Pour de la déconne et du caractère, ce sont les hommes que l’on met en prime. Moi, j’ai souvent le rôle de la maman dans des programmes familiaux, une fois par an »

L'animatrice des Plus belles vacances
L’animatrice des Plus belles vacances – ©TF1

Tout porte à croire que Valérie Damidot ne correspond plus aux critères recherchés pour capter l’attention des téléspectateurs. C’est du moins ce que la journaliste laisse entendre. Selon les propos de la quinquagénaire, elle ne rentre plus dans la moule des standards. Eh oui, il est ici question du culte de la minceur et des diktats de la beauté.

De quelle maladie souffre-t-elle ?

De toute évidence, Valérie Damidot a fait l’objet de moqueries et de critiques tout au long de sa carrière. Nombreux sont ceux qui apprécient sa bonne humeur et son enthousiasme. Malheureusement, son physique ne fait pas toujours l’unanimité. « Ils (haters, ndlr) n’en ont rien à f*utre de savoir si tu es malade ou pas. Ce qui est mon cas », confie-t-elle.

A titre d’information, la mère de Roxanne et Norman est atteinte d’hypothyroïdie génitale. Ce problème peut entraîner de graves complications comme un retard mental ou de croissance. Parmi les symptômes, on cite souvent la fatigue, les vertiges et surtout la prise de poids. Malheureusement, cette maladie ne se guérit pas, explique la journaliste dans les colonnes de Gala en 2016.  

Quand son traitement ne marche pas, Valérie Damidot a confié : « je gonfle, je m’alourdis, je fatigue ». A l’évidence, c’est un combat au quotidien. Pourtant, la quinquagénaire continue de montrer cette image solaire et décomplexée à ses fans. Ses participations à Danse avec les Stars en 2016 et à Mask Singer en 2020 en sont d’ailleurs des preuves.

Valérie Damidot dans Danse avec les Stars
Valérie Damidot dans Danse avec les Stars – ©TF1

À lire aussi :

    Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

    Signaler une erreur