Lifestyle

Une propriétaire dévoile des photos de sa maison pratiquement détruite par des locataires

Les rénovations de la maison s’étaient achevées peu de temps avant que celle-ci ne soit louée. Nathalie, sa propriétaire, n’en revient pas quand elle voit tous les dégâts faits par les locataires. On vous explique tout…

Nathalie n'en croyait pas ses yeux quand elle a découvert l'état de sa maison
8 Partages

Nathalie Duchesne est la propriétaire d’une maison à Saint-Calixte, au Québec. Il y a quelques jours, elle se rend dans sa propriété, qui était louée jusqu’alors. L’état de la maison l’a laissée complètement sous le choc. L’intérieur du bâtiment, qui venait de subir des rénovations, semblait avoir été victime d’un ouragan.

Interviewée par TVA Nouvelles, elle raconte les dégâts subis par sa propriété : « Il ne reste que la structure. Je suis rentrée il y a deux semaines, et il ne reste plus rien. Un mur de soutien a été retiré, des poutres ont été retirées ». Elle a également retrouvé son escalier à une autre place.

Crédit: TVA Nouvelles
Publicité

La propriétaire sous le choc

Les dommages s’élèvent jusqu’à 100.000 dollars, une somme astronomique que Nathalie devra payer elle-même. En effet, ses anciens locataires se trouvent être insolvables. Un choc supplémentaire qui l’a empêché de dormir pendant trois jours.

« Je ne peux pas les poursuivre, ces gens-là n’ont absolument rien. On parle d’aide sociale. Même si je poursuivais, ce serait une grande perte de temps. Je sais que tout cela sera à mes frais. Ça dépasse l’entendement », continue-t-elle.

Une locataire malade

Les locataires occupent toujours la maison, mais le loyer n’a pas été payé depuis deux mois. Selon la propriétaire, la jeune femme souffrirait de problèmes de santé mentaux. « La dame souffre d’amassage compulsif, ce qui fait qu’il y a des tonnes et des tonnes de vêtements, des cochonneries, du ramassage. On peut voir un frigo derrière une tonne de vêtements. »

« Il semble que la madame faisait des psychoses. Elle disait qu’elle entendait des voix dans son plafond, c’est pour ça qu’elle les a tous arrachés. Ça prend une psychose pour faire des dommages à ce point-là ! Ça prend quand même une force physique imposante pour pouvoir détruire des murs de soutien ! », poursuit Nathalie.

Il semble que le couple soit déjà à l’origine de problèmes dans une autre maison, de Saint-Julienne. Les dégâts subis seraient les mêmes que ceux de la maison de Nathalie.


Signaler une erreur

Publicité

Ailleurs sur le web