Lifestyle

Les 7 bonnes raisons de ne pas se retenir de péter


Si, juste le fait de parler des gaz corporels embarrasse la plupart des gens, imaginez la gêne ressentie lorsqu’on en lâche un en public. Pourtant, péter est un phénomène parfaitement naturel indispensable au corps humain. Et les gaz corporels peuvent même révéler des détails insoupçonnés sur votre état de santé !

Après avoir pris connaissance de ces 7 faits surprenants sur les pets, vous n’hésiterez plus à dégazer à chaque fois que besoin !

1. Des signaux d’alertes sur votre santé

Le pet est un gaz produit dans les intestins par fermentation des matières décomposées et évacué par le corps humain via l’anus. Source de mauvaises odeurs et donc de gêne, le pet est un phénomène naturel dont on ne peut se passer, même si on le voudrait bien. Et en fonction de leur puanteur, de leur fréquence, mais aussi des douleurs qu’ils occasionnent, les gaz intestinaux sont révélateurs de certaines maladies. Si vous constatez des faits inhabituels concernant vos pets, ne perdez pas de temps pour consulter un médecin !

1

2. Les pets soulagent après un gros repas

Tout le monde a déjà ressenti l’effet libérateur d’un gros pet, après un repas trop riche. Le moment où on se sent incapable de bouger avec le ventre au bord de l’implosion est des plus inconfortables. En réalité, le ballonnement est dû à un trop plein d’eau et de gaz dans les intestins, lorsque l’organisme doit digérer une trop grande quantité d’aliments. Et le seul moyen de se sentir mieux est évidemment de lâcher une caisse !

2
[quads id=7] [quads id=9]

3. Une puanteur bienfaisante pour les cellules

Renifler ses propres pets n’a rien de dégoutant. D’après une étude scientifique, ce geste serait même excellent pour la santé, grâce au sulfure d’hydrogène contenu dans les gaz intestinaux et qui est responsable de la puanteur. Par petites doses, le sulfure d’hydrogène renforce les cellules du corps et prévient les maladies cardiovasculaires. Mais attention, à l’excès ce composé chimique devient toxique !

3

4. Les pets : guides pour une alimentation équilibrée

Une bonne alimentation est synonyme d’un apport balancé entre lipides, glucides, protides, vitamines et oligo-éléments. Chacun de ces aliments produit un gaz spécifique après la digestion et vos pets peuvent révéler ce qui manque ou ce qui est excessif dans votre nutrition. Par exemple, une faible fréquence de pets suggère une carence en fibres, tandis qu’une forte odeur nauséabonde dévoile un excédent de viande rouge…

4
[quads id=2]

5. Le pet, témoin d’une flore intestinale en bonne santé

Même si peu de gens l’avoueront, ceux qui mangent beaucoup de fruits, de légumes et donc, de fibres pètent beaucoup, car ces aliments favorisent une bonne digestion, rendant plus compliquée la tâche des bactéries contenues dans les intestins. Et qui dit digestion facile, dit production de gaz plus importante !

5

6. Pétez librement pour prendre soin de vos intestins

N’en déplaise à la bienséance, péter à chaque fois que vous en ressentez le besoin est la clé d’une bonne santé intestinale. Le fait de retenir vos pets altère l’activité de vos intestins et peut entraîner des troubles comme des maux de ventre insoutenables. Alors, ne refoulez plus la nature !

6

7.  Source de bien-être

C’est indéniable, péter procure un grand plaisir. Et pouvoir le faire sans se sentir gêné ou coupable rend la chose encore plus agréable ! Plus on retient, plus mal on se sent, alors pourquoi s’infliger cela ? Il est temps que vous vous libériez !

7

Signaler une erreur