Inspirant

Thomas Pesquet : ce grand objectif qu’il rêve d’accomplir dans l’espace


Deux mois après son retour sur Terre, Thomas Pesquet enchaîne toujours les interviews pour parler de son quotidien et raconter des anecdotes de sa vie spatiale. Récemment, l’astronaute a également évoqué son envie de retourner dans l’espace. Il espère d’ailleurs accomplir ce grand objectif qui lui tient à cœur.

Tout porte à croire que Thomas Pesquet est devenu le chouchou du public après six mois passés en orbite. La raison ? Le compagnon d’Anne Mottet est resté particulièrement actif sur les réseaux sociaux. Il a ainsi permis à de nombreux internautes de voyager dans l’espace par procuration.

Depuis son retour sur la terre ferme, le 9 novembre 2021, l’astronaute continue ainsi d’émerveiller ses fans en parlant de certaines expériences effectuées à bord de l’ISS (Station spatiale internationale). Il faut dire que le scientifique de 43 ans se montre toujours transparent. Désireux d’en dire plus sur son aventure spatiale, il a notamment révélé avoir voyagé avec des couches lors de son retour sur Terre.

Bien que ses deux missions à bord de l’ISS ne fussent pas de tout repos, Thomas Pesquet ne compte pas s’arrêter là. Au contraire, la spationaute espère prochainement retourner dans l’espace. Mieux encore, il rêve de réaliser ce grand objectif, celui de marcher sur la Lune.

Thomas Pesquet à bord de l'ISS
Thomas Pesquet à bord de l’ISS – ©instagram/ @thom_astro

À lire aussi : Comment les astronautes font-ils leurs besoins dans l'espace ? Chris Cassidy réalise un tutoriel vidéo

Thomas Pesquet évoque son retour dans l’espace

L’astronaute ne fait que son métier mais au fil des mois les internautes se sont attachés à lui. Désormais, il a une place de choix dans le cœur des Français. Le sondage réalisé par l’Ifop et partagé par le JDD peut d’ailleurs en attester. En effet, le scientifique est la 2e personnalité masculine préférée dans l’Hexagone. Il a ainsi gagné 9 places par rapport à 2020. Nul doute que l’intéressé est reconnaissant de figurer en tête de ce classement. Seulement, il ne perd pas de vue ses objectifs.

Depuis plusieurs semaines, le célèbre membre de l’agence spatiale européenne enchaîne les interviews. Au micro d’Yann Barthès dans le Quotidien, le 17 janvier 2022, l’astronaute français s’est confié sur ses difficultés pendant son séjour dans l’espace. Victime de coups de mou à bord de l’ISS, le scientifique a révélé :

« Le premier quart, t’arrives, t’as l’adrénaline, t’es super à fond, t’as plein de choses à faire. Le deuxième quart, en général c’est là où t’es efficace, où tu t’es approprié ton environnement. Le dernier quart, tu prépares le retour. Et y’a ce truc toujours un peu mou du troisième quart où tu te dis : ‘J’ai déjà assez fait pas mal de boulot. C’est pas vraiment l’heure de penser au retour’ »

Thomas Pesquet a par la suite admis qu’il était difficile pour lui de vivre loin de sa famille. Malgré tout, le mari d’Anne Mottet souhaite poursuivre son parcours. Sur le plateau de BFMTV, le 18 janvier dernier, l’intéressé en a dit plus à ce sujet. A la question « Est-ce que vous marcherez un jour sur la Lune » de Bruce Toussaint, le spationaute a répondu cash :

« Je le souhaite très fort. Avec la dynamique actuelle, avec la place de la France et la place de l’Europe, ce n’est pas impossible. Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que ça arrive et je vais croiser les doigts très fort »

Un pied sur la Lune en 2026 ?

Tout laisse à penser que Thomas Pesquet est particulièrement emballé de repartir dans l’espace. Lors d’un entretien à LCI, l’ingénieur a évoqué le calendrier pour ses prochaines aventures. Selon ses propos, ses collègues et lui vont bientôt tester leurs matériels autour de la Lune. Cela aura lieu vers la fin du mois de mars 2022.

En 2024, l’équipe fera leur première mission habitée autour de la lune. « (…) puis ensuite on va installer une petite station en orbite autour de la lune et puis descendre au fur et à mesure de manière un peu plus durable s’installer et construire une base », ajoute l’astronaute.

En 2026 ou 2027, le scientifique pourrait enfin accomplir son grand objectif. « Si j’ai la chance de partager ça, j’aurai eu une carrière magnifique », confie-t-il. Reste à découvrir si les projets européens de conquête de l’espace vont se poursuivre sans interruption.

Signaler une erreur