Insolite

Cette maman a « les plus gros sourcils du pays », ses haters veulent appeler les services sociaux

Sammie-Jo Hailford - sourcils - maman
Elle ne serait pas une bonne mère à cause de ses sourcils - ©tiktok.com /@sammie_jo_94

Sammie-Jo Hailford est une maman qui voulait se démarquer du lot. Du coup, la jeune femme de 27 ans a grossi les traits de ses sourcils à l’eye-liner. Désormais, la star de TikTok a son style bien à elle. Seulement, ses haters sont sur le point de la dénoncer auprès des services sociaux.

Nombreux sont ceux qui se plient aux diktats de la société de peur d’être marginalisés. Le culte de l’apparence est en effet parmi les règles omniprésentes de nos jours. Néanmoins, une poignée de personnes ont le courage de s’y opposer et de bousculer les codes. C’est notamment le cas de cette Danoise prénommée Eldina Jaganjac. La jeune femme refuse de s’épiler la moustache et les sourcils pour repousser les garçons superficiels. Dans la même catégorie, on retrouve Sammie-Jo Hailford.

Installée à Grimsby au Royaume-Uni, cette mère de famille a cherché la meilleure façon de se distinguer. Du coup, elle a eu l’idée de grossir les traits de ses sourcils pendant près d’un an. Malgré le regard des autres, elle est très fière de son apparence. D’ailleurs, la jeune femme est devenue une star de TikTok grâce à son style particulier.

À lire aussi : The Voice : Louane moquée pour son poids, la chanteuse répond à ses haters

Sammie-Jo Hailford reste ferme sur ses convictions

Depuis plusieurs mois, la belle blonde a donc opéré ce changement radical de look. Puis, ses amies l’ont convaincue de créer son compte TikTok. Dès lors, sa cote de popularité a grimpé en flèche. Bon nombre de médias outre-Manche continuent en effet de partager son histoire. Cependant, la star du Web a inévitablement fait l’objet de critiques sur son apparence. A l’évidence, ses gros sourcils ne sont pas du goût de tout le monde.

Quoi qu’il en soit, Sammie-Jo Hailford a entrepris cette métamorphose avant tout pour elle. La jeune Anglaise a aussi ajouté sa pierre à l’édifice dans la lutte contre le culte de l’apparence.  A ce propos, elle a déclaré :

«Je ne suis pas une grande fan des normes de beauté aujourd’hui (…) J’ai l’impression que les gens sont socialement conditionnés à n’être beaux que s’ils font partie de ces normes et je ne suis tout simplement pas d’accord avec cela et je n’aime pas ça (…) Je reste ferme sur mes convictions comme en témoignent mes sourcils. Ils ont commencé de taille normale et ils ont grossi au fil des mois. En somme, j’aime juste avoir l’air différent »

Sa réponse cash à la menace des haters

Plaire à tout le monde ne fait visiblement pas partie de ses ambitions. D’ailleurs, quoi qu’elle fasse, les détracteurs seront toujours dans les parages à scruter ses moindres faits et gestes. Au micro du média britannique, Sammie-Jo Hailford a révélé avoir reçu de messages haineux. A en croire ses haters, elle n’aurait pas connu le succès auprès de la gent masculine à cause de son apparence.

Pourtant, la réalité est tout autre. Nombreux sont en effet les hommes à discuter avec elle en messages privés. Ils ne tarissent d’ailleurs pas d’éloges pour la TikTokeuse. Ces admirateurs s’accordent à dire qu’elle est tout simplement magnifique. Ils seraient de ce fait ravis de sortir avec elle.

Au cours des discussions avec ses prétendants, ces derniers mentionnent en premier lieu ses sourcils qui occupent la majeure partie de son front. Sammie-Jo Hailford pense ainsi que les questions à ce sujet sont liées à une sorte de fétichisme.  Par ailleurs, elle a répondu à la menace de ses haters.  « Ils peuvent appeler les services sociaux parce que je n’ai rien à cacher. Mes sourcils ne déterminent pas si je suis une bonne mère ou non », déclare-t-elle.

La maman a par la suite partagé un message fort à tous ceux qui en ont besoin.

« Je n’ai pas eu la meilleure vie auparavant et j’ai subi beaucoup de traumatismes. Je suppose que ces trois dernières années, je me suis trouvé. J’ai suivi une thérapie pour réaliser que je suis digne, et ce, peu importe à quoi je ressemble ou ce que je décide de faire (…) J’essaie de sensibiliser au fait que les gens peuvent être différents »

Signaler une erreur