Insolite

Brest : habillées en mère Noël, des danseuses de pole dance provoquent une polémique


Des danseuses de pole dance se sont données en spectacle à Brest, en plein marché de Noël. Voilà une initiative qui n’a pas plu à de nombreux parents. De ce fait, ils ont exprimé leur indignation sur les réseaux sociaux.

A l’approche des fêtes de fin d’année, bon nombre de personnes ne manquent pas d’imagination pour attirer l’attention. Par exemple, des décorations extérieures de Noël peuvent parfois déranger le voisinage. Ainsi, cela peut pousser les forces de l’ordre à intervenir. D’autres préfèrent de leurs côtés marquer les esprits d’une tout autre manière.

A Brest, des danseuses de pole dance avaient fait irruption sur le marché organisé pour les fêtes de fin d’année en 2016. Dans la foulée, ces mères Noël atypiques avaient fait le show devant un public médusé. Nul doute que certains parents accompagnés de leurs enfants ne s’attendaient pas à ce genre de prestation. Ainsi, ils avaient pris quelques clichés pour dénoncer cette performance « inappropriée » sur les réseaux sociaux.

De son côté, la mairie de Brest s’est dégagée de toute responsabilité. Interrogé par Ouest France sur cet incident, Thierry Baron, chargé du projet animation a assuré que le show n’était absolument pas prévu au programme. Autrement dit, les mères Noël, légèrement vêtues, ont agi de leur propre chef.

Marché de Noël - Pole dance
Capture d’écran Twitter

À lire aussi : Les sourcils sapin de Noël, la nouvelle tendance pour les fêtes de fin d'année

Des parents en colère au marché de Noël

Contre toute attente, les mères Noël s’étaient adonnées à des figures de pole dance sur les barres des manèges et des réverbères du marché de Noël. Pourtant, de nombreuses familles étaient venues à la place de La Liberté à Brest pour cet événement festif. En ce sens, leur prestation n’était pas du goût de tout le monde.

En effet, rares sont ceux et celles qui avaient pris leur défense. La grande majorité des spectateurs ne voyaient pas d’un très bon œil cette démonstration spontanée sur une place publique. Par conséquent, ils avaient pris quelques clichés afin de dénoncer l’initiative des danseuses sur les réseaux sociaux. Leurs photos avaient ainsi fait le tour de la Toile.

Il faut dire que les parents qui ont assisté à cette scène choquante n’ont pas mâché leurs mots pour dresser un tableau peu flatteur de ces mères Noël atypiques à Brest. Alors que certains n’ont pas du tout apprécié leurs postures sur les barres, d’autres ont pointé du doigt leurs tenues. Les danseuses de pole dance ont aussi suscité une vague d’indignation en raison de leur choix de proposer une performance sur des manèges pour enfants.

La mairie de Brest réagit à la polémique

Visiblement agacé, François Cuillandre, le maire de la ville a fait savoir qu’il allait porter l’affaire devant la justice. Suite à cette représentation spontanée, il avait en effet réagi dans un communiqué.

« Cette démarche, réalisée sur des décors de Noël, n’était ni programmée ni autorisée par la ville de Brest (…). J’exige que ces personnes présentent leurs excuses publiquement faute de quoi je me verrai dans l’obligation de porter plainte contre elles »

A la place de La Liberté, des agents de sécurité employés par la ville avaient ainsi demandé à ces danseuses de mettre un terme à leur prestation. Ce, avant de les prier de quitter le lieu.

L’une des danseuses s’exprime

A la tête d’une école de pole dance dans la région, Virna Lefeuvre a confié au micro du Télégramme qu’elles souhaitaient simplement prendre quelques clichés avec des élèves. Comme le veut la tradition du club « Crazy Ladies », chaque année, elles organisent une séance de shooting dans des lieux publics.

D’ailleurs, ces danseuses n’ont jamais de problème avant cet incident sur le marché de Noël à Brest. Selon les propos de l’enseignante, elles sont restées une quinzaine de minutes à la place de La Liberté. Elle a également tenu à rappeler que la pole dance est une activité sportive à part entière. A la demande du maire de Brest, Virna Lefeuvre a répondu :

« Oui, je vais m’excuser de ne pas avoir demandé l’autorisation à la municipalité pour faire ces photos. Mais ne comptez pas sur moi pour m’excuser de faire de la pole dance et de l’enseigner ! Nous n’avons rien fait de répréhensible (…) »

Signaler une erreur