Tranche de vie

Une dénonciation honteuse : un voisin appelle la police et gâche la fête surprise d’un enfant atteint d’un cancer

Vinz, 8 ans, rentre chez lui après un an à l'hôpital.
Le retour à la maison du petit Vinz a été gâché par l'appel d'un voisin anonyme. Crédits : Facebook Peter Van Eyndt.
4 Partages

Ce samedi 09 janvier, Vinz, 8 ans, était attendu par ses camarades d'écoles et quelques parents. Tous étaient conviés pour célébrer le retour à la maison du petit garçon, après des mois de chimiothérapie à l'hôpital. Mais la fête a été gâchée par la dénonciation d'un voisin anonyme.

à découvrir

Ces dernières semaines en Belgique, les dénonciations pour non-respect des mesures sanitaires sont nombreuses, rapporte Sudinfo.be. Si certaines sont justifiées, d’autres les sont nettement moins. Le petit Vinz et ses parents en ont fait les frais ce week-end.

La police reçoit un coup de fil anonyme et débarque à la fête

L’enfant qui réside à Hasselt, dans le Limbourg (Belgique), rentrait chez lui après une année passée à l’hôpital. A 8 ans, Vinz a dû multiplier les séances de chimiothérapie pour vaincre son cancer. Afin de fêter son retour, ses parents avaient organisé une petite fête conviant ses camarades de classe et leurs parents.

Les consignes de sécurité étaient respectées, puisque les enfants se côtoient tous régulièrement et que leurs parents, masqués, se tenaient éloignés. Quelques voisins avaient accroché des messages de bienvenue pour Vinz. D’autres regardaient la scène, de loin. Malgré cela, la police n’a pas tardé à débarquer.

Les forces de l’ordre ne constatent aucune effraction

Les forces de l’ordre, dont l’intervention a été motivée par un appel anonyme, n’ont alors constaté aucune infraction. Mais leur action a tout de même terni les retrouvailles entre Vinz et ses camarades d’école.

« Lorsque Vinz est arrivé, tout le monde applaudissait. Ça se voyait que ça lui faisait plaisir. Mais avant même que nous puissions rentrer, la police est arrivée », déplore la maman de Vinz auprès du Het Nieuwsblad.

« Nous avons réagi comme nous le faisons toujours pour un tel appel », a fait savoir de son côté le chef de la police. « Deux équipes sont arrivées sur place, et ont remarqué qu’il n’y avait aucune faute qui était commise. Les enfants avaient tous moins de 12 ans et les professeurs avaient tous un masque. Les parents qui étaient là respectaient les distances de sécurité et avaient tous un masque ».

« J’espère que tu arriveras à t’endormir sereinement ce soir… »

Sur Facebook, une publication à l’attention du voisin délateur souligne : « Qu’est ce qui te faisait peur ? Les élèves qui font partie d’une même bulle ? Leurs parents qui attendaient de l’autre côté de la rue en respectant les distances et masqués ? C’est le fait que des voisins, aussi masqués, avaient accroché quelques messages ? ».

Beste anonieme buur, Ik hoop dat je genoten hebt van je ware heldendaad om de politie te bellen toen een 15-tal…

Publiée par Peter Van Eyndt sur Samedi 9 janvier 2021

« J’espère que tu as profité d’avoir gâché le retour à la maison d’un garçon qui s’est battu durant un an contre le cancer et qui a eu plus de 10 séances de chimiothérapie en période de coronavirus. J’espère que tu arriveras à t’endormir sereinement ce soir. Mais si c’est ça la nouvelle norme, je m’en passerais bien », précise également ce post partagé des milliers de fois.

Quant à Vinz, il a bien pu retrouver son domicile. Etant à risque, il ne pourra toutefois pas reprendre les cours avec ses camarades. Il suivra donc un enseignement à distance.

Signaler une erreur