Tranche de vie

Coupe du monde : Ivana Knoll reçoit des messages très explicites de certains joueurs

Ivana Knoll
© Instagram/knolldoll

Le but d’Ivana Knoll en venant au Qatar est de faire sourire les gens. À sa grande surprise, elle se retrouve avec des demandes en mariage.

Modèle, influenceuse et actrice, Ivana Knoll n’est pas passée inaperçue dans les tribunes du Qatar. Fan inconditionnelle de la Croatie, elle a supporté à fond son équipe et n’a pas fait les choses à moitié. Pour preuve, la jeune femme a trouvé l’originalité de s’habiller en rouge et blanc comme le drapeau de Croatie.

Cet accoutrement lui a valu une grande popularité. Le public n’avait d’yeux que pour Ivana Knoll. Et apparemment les joueurs de l’équipe nationale croate aussi. En effet, selon Het Laatste Nieuws, elle a reçu plusieurs messages de la part de certains joueurs de la sélection. On vous dit tout dans cet article.

De 600 000 à 3 millions d’abonnés

Il faut savoir qu’à l’aube du mondial de football, Ivana Knoll avait 600 000 abonnés Instagram. Seulement un mois plus tard, ils sont plus de 3 millions à la suivre. Une ascension fulgurante pour la principale concernée, qui jusque-là, était méconnue.

Désormais, ses vidéos sont visionnées environ par un million de followers. Tous admirent Ivana Knoll et lui soufflent des compliments dans les commentaires. Elle se réjouit de sa popularité soudaine.

La supportrice de la Croatie se réjouit aussi d’avoir mené bien sa mission qui est d’« afficher un sourire sur le visage des gens ». Si Ivana Knoll ne comptait que faire sourire les gens, elle ne s’attendait pas à gagner bien plus cela : le cœur du public.

Ivana Knoll a reçu des messages de certains joueurs

La jeune femme a été plus que surprise en voyant sa photo dans différents articles de médias. En effet, ses tenues audacieuses dans les tribunes (mais aussi ses jolies courbes) ont attiré plus d’un. Ivana Knoll se voit même inondée de messages sur les réseaux sociaux et la plupart venant de la gent masculine.

Ces messieurs (voyant peut-être en elle la femme parfaite), l’ont demandée en mariage. Ce n’est pas tout ! Elle a également reçu des messages très connotés venant de certains joueurs les plus coqu*ns de la Croatie.

« Tous ces messages, je n’ai même plus l’occasion de les lire », a révélé la jolie brune.

Ainsi, serait-il possible qu’elle trouve son âme-sœur parmi ces hommes ? Au grand désarroi de ses admirateurs, Ivana Knoll a déclaré qu’elle n’est plus un cœur à prendre. Ah non !

« Je suis ici pour m’amuser (…) Pas pour rencontrer quelqu’un, j’ai déjà un petit ami. Playboy m’a déjà sollicité pour un reportage, mais cela ne m’intéresse pas vraiment. J’ai décliné leur proposition d’un revers de main », a-t-elle révélé.

« Au début, j’avais quelques appréhensions »

Des rumeurs ont couru comme quoi l’accès au stade lui a été refusé vu ses tenues. Cependant Ivana Knoll a démenti ces rumeurs. Pourtant, les règles des Qataris étaient strictes. Les femmes étaient obligées de porter des pantalons ou jupes longues, et couvrir leur poitrine ainsi que leur nuque.

Le Daily Mail précise également que l’office du tourisme avertit les touristes à chaque arrivée dans le pays. Ivana Knoll, cependant, a décidé de ne pas respecter ces règles. Malgré cela, elle a assuré qu’on ne lui a jamais refusé l’accès au stade.

« Au début, j’avais quelques appréhensions (…) Mais je n’ai eu droit à aucun commentaire. Tout le monde veut prendre une photo avec moi (…) Ce n’est que sur Twitter qu’il y a eu une réaction négative de la part d’un Qatari. Mais il voulait sans doute attirer l’attention sur lui », a-t-elle affirmé.

Quoiqu’il en soit, Ivana Knoll pouvait être sûre que l’attention n’était que sur elle. La jeune femme a fait parler d’elle et il se trouve même que « tout le monde la connaît ».

« Mais je ne savais pas que ma vidéo en bik*ni marchant au bord de la mer serait si virale. Tout le pays en parle. Tout le monde me connaît ici… », a-t-elle dit

Cela avant d’ajouter :

« Mais je constate qu’ils m’acceptent. Je n’ai jamais eu peur d’être arrêtée pour qui je suis, et je ne pense pas que je puisse bless*r quelqu’un qui porte lui-même un bik*ni. Mais si cela justifie une arrestation, alors arrêtez-moi. »

Signaler une erreur