Actualités

Coupe du monde 2022 : l’Argentine fête sa victoire en insultant les joueurs de l’équipe de France

aguero-et-les-francais
Crédit : gentside

Victorieuse de la Coupe du Monde 2022, l’équipe Argentine a célébré sa liesse dans les vestiaires... en chantant vulgairement contre les joueurs Français.

Argentine-France, la finale de la Coupe du Monde 2022 au Qatar a eu lieu ce dimanche 18 décembre. Elle a a vu le triomphe de l’Argentine qui s’est imposée après les tirs au but (3-3 à la 120e minute). Pour les Sud-Américains c’est le troisième titre mondial de l’histoire après ceux qu’ils ont remportés en 1978 et 1986. Ainsi, les Bleus ont raté leur objectif de remporter deux Coupes du monde d’affilée et ont perdu pour la deuxième fois en finale. En effet, c’était déjà arrivé en 2006 contre l’Italie, là aussi aux tirs au but. À l’issue de ce match de la Coupe du Monde 2022, le moins que l’on puisse dire c’est que les Argentins ont brillé par leur grossièretés. En effet, des insultes ont fusé en direct depuis les vestiaires !

À lire aussi : Coupe du monde : Ivana Knoll reçoit des messages très explicites de certains joueurs

La Coupe du Monde 2022 en mains, les Argentins font preuve de vulgarités

C’est du grand football que les Bleus nous ont offert ce dimanche 18 décembre lors de la finale de la Coupe du Monde 2022. Mais l’équipe de France s’est malheureusement inclinée face à l’Argentine. C’est finalement la séance de tirs au but qui aura donc permis aux Argentins de soulever la coupe, avec, avouons-le, une maitrise parfaite de l’Albiceleste. Chez les Bleus, Kingsley Coman a buté sur Emiliano Martinez alors qu’Aurélien Tchouaméni a shooté hors du cadre.

« Après leur victoire en finale contre la France (3-3, 4-2 aux tirs au but), les coéquipiers de Lionel Messi ont ouvert les vannes. Et les grossièretés ont coulé à flots », lit-on dans les colonnes du Figaro, ce lundi 19 décembre 2022.

En effet, une fois que leur pression a chuté, les joueurs Argentins ont tout lâché, tombant dans la vulgarité et l’indécence.

« Une minute de silence pour Mbappé » a d’abord publié le gardien, Emiliano Martinez, à l’issue de cette finale légendaire de Coupe du monde 2022. En effet, en pleine célébration dans les vestiaires après leur victoire, les coéquipiers de Lionel Messi ont ridiculisé l’attaquant des Bleus, Kyllian Mbappé. Emiliano Martinez réclamant « une minute de silence » pour le joueur du PSG.

Plus tôt dans la soirée, le gardien de but argentin avait généré l’indignation sur les réseaux sociaux, en mimant un geste pour le moins obsc*ne après avoir reçu le titre de meilleur gardien de la compétition. En effet, en positionnant le trophée dans le prolongement de ses parties, le gardien de but d’Aston Villa a clairement manqué de classe devant les officiels qataris.

« Une minute de silence pour Mbappé« 

Outre ce geste qui a fait couler beaucoup d’encre, Dibu a donc mis en boîte Kylian Mbappé, en plein milieu d’une chenille dans les vestiaires. « Une minute de silence«  ont alors chanté en chœur les joueurs… « Pour Mbappé« , criait le gardien de but Sud-Américain.

Aussi, dans des propos que le journal argentin TyC Sports a relayés, Emiliano Martinez a qualifié le retour au score des Français lors de la deuxième mi-temps de « deux tirs de m*rde », avant d’ajouter « C’était notre destin de so*ffrir, car on a marqué le but du 3-2, puis l’arbitre leur a donné un autre penalty ».

Mais ce n’est pas tout ! Sergio Agüero, ancien international argentin, a aussi dérapé, en insultant Eduardo Camavinga sur une vidéo. Ainsi, l’ancien attaquant Argentin, désormais à la retraite, a traité Camavinga de « tête de b*te ». En effet, en plus de le taquiner sur son nom Sergio Agüero a fait preuve d’une vulgarité totalement gratuite ! En effet, l’ancien joueur du FC Barcelone et de l’Atletico Madrid a entonné un chant associant Eduardo Camavinga au mot espagnol « Carapinga »… un mot qui désigne une « tête de p*nis ». L’enthousiasme joue souvent des tours !

Les nombreux fans du profil Instagram de Sergio Agüero n’ont pas bien pris sa vulgarité. Beaucoup de reproches ont en effet fusé face à cette attitude. Même pendant cette Coupe du monde 2022, les Argentins ont montré qu’ils n’étaient pas fair-play, face aux Néerlandais.

Pire encore ! « Après le match, Kingsley Coman, Aurélien Tchouaméni et Randal Kolo Muani ont reçu de nombreux messages de supporters argentins les associant à des singes sur les réseaux sociaux », a relayé Le Figaro

Fêter la victoire d’une Coupe du Monde 2022… La classe ou on l’a ou on l’a pas !

Signaler une erreur