Environnement

Milan interdit à ses habitants de fumer en extérieur à moins de 10 mètres de quelqu’un

femme qui fume
A Milan, vous ne pourrez plus fumer à proximité des autres passants. Crédits : image d'illustration.

La ville italienne de Milan prend une mesure forte. Dès le 19 janvier, il sera interdit de fumer en extérieur à moins de 10 mètres d'une autre personne. Une mesure qui s'inscrit dans le cadre d'un plan de lutte contre la pollution.

La capitale de la Lombardie envisage par la suite d’interdire tout bonnement de fumer dehors. En attendant, il sera interdit de fumer dans les rues milanaises à moins de 10 mètres d’une personne. Une mesure qui entrera en vigueur dès le 19 janvier 2021.

Milan fait face à une forte pollution atmosphérique

Par exemple, si vous vous trouvez à un arrêt de bus, dans une rue bondée ou encore un parc très fréquenté, vous ne pourrez plus fumer sous peine d’une amende.

Les autorités milanaises doivent faire face à un haut niveau de pollution atmosphérique dans l’agglomération. Afin de dépolluer l’air, Milan adopte une série de mesures depuis ces dernières années. Dès 2022, il sera également interdit de laisser ouvertes les portes des magasins, afin d’éviter la surconsommation de chauffage ou de climatisation.

Comme le rapporte le correspondant de Radio France en Italie, les fours à bois des pizzerias milanaises devront respecter de nouvelles normes. Quant aux chaudières au gazole, elles seront totalement interdites dès le mois d’octobre 2022.

L’interdiction de fumer à proximité d’une autre personne fait des mécontents

« C’est terrible pour moi. Ça me choque même. Je fais déjà en sorte de ne pas fumer quand je suis trop près des gens. Je le fais déjà par respect. Mais ça pollue c’est vrai. Je pense d’abord que ça peut améliorer la santé des fumeurs et après il faut sauvegarder l’environnement. Tous ces mégots qui sont jetés partout, peut-être qu’il n’y en aura plus. Mais on doit aussi pouvoir rester libre », souligne auprès de FranceInfo Lorena, une Milanaise de 29 ans.

Pour Andrea, cette mesure peut inciter les gens à arrêter de fumer. Il la juge même plus efficace que l’augmentation des prix des paquets de cigarettes. « J’étais en France en septembre et là-bas les cigarettes coûtent deux fois plus cher. Je me suis rendu compte qu’on m’en demandait tout le temps, donc ceux qui ont les moyens peuvent fumer quand même, alors que si c’est interdit, tu arrêtes c’est sûr. »

Signaler une erreur