Télé

Patron Incognito : un employé critique sévèrement un produit qu’il vend devant son patron


Dans un nouveau numéro de Patron Incognito, un salarié du magasin informatique LDLC a commis une bourde devant le PDG qui était déguisé. En effet, le jeune employé a critiqué un produit vendu par l’entreprise face à un client sans savoir que son patron était à côté de lui. Inévitablement, sa franchise a beaucoup fait réagir les internautes.

C’est assurément un début de saison sur les chapeaux de roues pour l’émission Patron Incognito. De toute évidence, la production a mis les petits plats dans les grands pour ce 9e opus. Bien évidemment, ce sont les responsables chez M6 qui doivent se frotter les mains au vu des belles audiences réalisées. Une fois encore, les téléspectateurs sont restés scotchés devant leurs écrans lors de ce nouvel épisode du 17 janvier 2021.

Tout laisse à penser que la participation de Laurent de la Clergerie, fondateur de la société LDLC n’est pas passée inaperçue. Comme le veut la tradition dans cette émission à mi-chemin entre reportage et télé-réalité, le patron s’est déguisé. Le PDG de la chaîne de magasins informatique et d’électronique a même accepté de se raser la tête.

Laurent de la Clergerie dans Patron Incognito
Laurent de la Clergerie dans Patron Incognito – ©M6

Grimé, pour passer inaperçu auprès de ses employés, le chef d’entreprise a tenté une première expérience au sein d’un magasin de Besançon. L’occasion pour lui de faire la connaissance de Joris, un conseiller de vente en informatique. A l’évidence, le patron garde en mémoire un souvenir un peu particulier de sa rencontre avec ce jeune salarié.

À lire aussi : Une vidéo de Leonardo DiCaprio a 21 ans refait surface : l'acteur se promène incognito à Paris !

Laurent de la Clergerie scandalisé dans Patron Incognito

Depuis 2012, l’émission phare de M6 rencontre un succès important auprès du grand public. La production n’a donc pas fait les choses à moitié pour ce nouveau numéro de Patron Incognito. En effet, le fondateur de la société LDLC a accepté de jouer le jeu. Bien entendu, sa participation à ce programme télévisé est aussi bénéfique pour lui et son entreprise.

Fondée en 1996, sa société envoie 16 000 colis par jour à ses clients. Selon les informations rapportées par La Dépêche, le PDG est à la tête d’une soixantaine de magasins. En 2021, l’entreprise est passée aux 32 heures par semaine. Bien entendu, il est souvent difficile pour un seul homme au sommet de la pyramide de tout superviser. Néanmoins, sa participation à l’émission de M6 lui a permis de s’immerger dans le quotidien de ses employés.

Comme les autres chefs d’entreprise passés avant lui dans l’émission, le PDG était méconnaissable pour les salariés en boutique. De cette manière, le supposé vendeur en formation pouvait travailler et observer tranquillement ces derniers. Joris l’a donc pris sous son aille au magasin de Besançon. Sans le savoir, le conseiller de vente en informatique a commis une gaffe au moment de vendre un ordinateur à un client.

« Vous voulez vraiment que je vous donne un avis honnête ? J’en vendrai jamais un. J’en ai vendu une fois un, pas deux. C’est une vraie m*rde. Et pourtant il y a le nom de l’entreprise dessus »

Scandalisé par ses propos face à un client, Laurent de la Clergerie a préféré prendre l’air et vider son sac devant les caméras de M6. Pour le patron, il est inconcevable de critiquer de cette manière les produits vendus par l’enseigne.  Néanmoins, il a pu retrouver son calme pour poursuivre son rôle de vendeur en formation dans la boutique.

Sa franchise séduit les téléspectateurs de Patron Incognito

Evidemment, cet « avis honnête » de Joris face à un client a beaucoup fait rire les téléspectateurs. En effet, il est rare de voir une telle scène à la fois hilarante et gênante même dans Patron Incognito. En ce sens, nombreux sont les internautes à réagir à cette séquence dans le magasin de Besançon. Si certains ont salué la franchise du jeune salarié, d’autres s’inquiétaient de son avenir au sein de l’entreprise. Il était même question de chercher le Pôle Emploi le plus proche du LDLC.

A la fin de l’émission, Joris a donc appris que le vendeur qu’il avait formé était Laurent de la Clergerie. Le PDG l’a tout d’abord félicité pour « sa passion débordante ». Ce, avant de revenir sur sa maladresse face à un client. Le chef d’entreprise a par la suite proposé une formation d’une semaine à son salarié afin d’améliorer ses compétences. De leurs côtés, les téléspectateurs étaient soulagés d’apprendre qu’il n’a pas perdu son emploi.

Signaler une erreur