fbpx
Télé

La tenue de Kelly Vedovelli fait perdre 200,000 euros à Cyril Hanouna !

C8 / Instagram
C8 / Instagram

Nouvellement sanctionné par l'ARCOM pour publicité clandestine, Cyril Hanouna doit cette lourde amende à l'une de ses chroniqueuses.

Des amendes qui font suite aux images diffusées dans ses émissions, Cyril Hanouna en a essuyé quelques-unes. Et malheureusement pour lui, les montants restent particulièrement élevés. Cette fois, ce n’est pas à cause d’une altercation, mais de l’attitude d’une chroniqueuse que l’animateur de C8 a agacé l’ARCOM.

Une lourde amende en lien avec des publicités clandestines

Même si les émissions de Cyril Hanouna apparaissent quotidiennement à l’écran, l’ARCOM veille en permanence. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette autorité ne l’a pas raté tout au long de cette saison 2022/2023.

En effet, ses membres ont infligé une amende de 200 000 euros à Cyril Hanouna. Selon eux, l’animateur et ses chroniqueurs auraient fait de la publicité non autorisée pour des baskets, des bijoux et des vêtements de marques très connues.

À lire aussi : Kelly Vedovelli pose dans une tenue de luxe : « Elle se fait rincer par Cyril »

200 000 euros à répartir entre deux émissions produites par Cyril Hanouna

Ainsi, l’ARCOM estime que les chroniqueurs de « TPMP » exposent intentionnellement les logos et vantent les mérites de certaines marques. Et cette pratique fait l’objet d’une interdiction par la loi. Avançant le fait que Cyril Hanouna ait déjà pratiqué cette publicité non autorisée à plusieurs reprises par le passé, l’Autorité de Régulation de la Communication Audiovisuelle et Numérique l’a sanctionné.

À savoir que les 200 000 euros d’amende ne sont pas attribués, en totalité, à « TPMP ». Une partie est infligée à l’émission « Le 6 à 7 » également produite par Cyril Hanouna. Et ce montant s’élève à 120 000 euros. Cette amende fait suite à un épisode diffusé au mois de novembre 2022. L’animateur phare de C8 portait une veste dont le logo était parfaitement visible.

Mais ce n’est pas tout, Cyril Hanouna a également exposé ses baskets nées d’une association entre deux marques très connues. L’ARCOM lui reproche d’avoir fait apparaître ces logos une soixantaine de fois à l’écran.

Cyril Hanouna épinglé par l’ARCOM à cause de Kelly Vedovelli

Il reste donc 80 000 euros d’amende à attribuer à une chroniqueuse. Dans « TPMP », Kelly Vedovelli a exposé une broche de marque Dior. Et l’animateur ne s’est pas gêné pour attirer l’attention sur ce bijou. Cyril Hanouna a même déclaré que cet accessoire était très chic ! Ce qui a particulièrement déplu à l’ARCOM qui s’est empressée de réagir.

D’autant que dès le lendemain, la police de la télévision a relevé une autre entorse à la loi avec l’attitude d’un autre chroniqueur. Guillaume Genton est apparu sur le plateau de « Touche Pas à Mon Poste » avec un t-shirt Adidas.

Évoquer les marques : oui, mais en faire la promotion : non !

Cyril Hanouna en doute peut-être, mais l’ARCOM laisse la liberté aux chaînes de télé d’évoquer des marques. Mais elles n’ont pas le droit d’en faire la promotion. Concrètement, les animateurs peuvent citer le nom d’une marque pour raconter un événement concernant un changement de dirigeant, une délocalisation ou encore une grève. Dans ces cas, cette autorité estime qu’il s’agit uniquement d’informer les téléspectateurs.

Mais si les présentateurs conseillent au public d’acheter une marque en particulier, il s’agit de publicité. Or, celle-ci n’est autorisée que dans un espace dédié. En dehors de ce cadre, il s’agit bel et bien de publicité non autorisée.

À lire aussi : « Grosse surprise » : Kelly Vedovelli, la chouchoute de Cyril Hanouna fait une grande annonce sur Instagram

Au sujet de l'auteur : Julie Boutillier

Passionnée d'information, Julie Boutillier met en lumière les faits marquants. Sa plume élégante fait d'elle une rédactrice incontournable.