éducation

Distanciation sociale : Des élèves d’une école thaïlandaise isolés … dans des boîtes en plastique

Les élèves de cette école de Bangkok placés dans des boites individuelles
Les élèves de cette école de Bangkok placés dans des boites individuelles, source : Twitter @Smallschools
1 Partage

Plus de 250 élèves d’une école de Bangkok sont isolés dans des boites en plastique pour respecter une distanciation physique ultra stricte. Le pays ne compte que 59 décès au 5 octobre 2020.

à découvrir

Si les élèves français n’ont fait leur rentrée qu’en septembre, en Thaïlande, les écoliers ont repris le chemin de l’école en juillet. Tout comme un bon nombre de pays de le monde, les écoles du pays étaient fermées pendant quatre mois. À la réouverture, de nombreuses mesures sanitaires ont changé l’organisation de ces établissements notamment à Bangkok. Comme le rapporte le Daily Mirror, l’école Wat Khlong Toey, a installé de nouveaux aménagements. Des boîtes particulièrement respectueuses de la distanciation sociale. 

Des enfants entourés par du plastique

L’effet surprise en a probablement étonné plus d’un. Les élèves ont retrouvé à la place de leur bureau et de leur chaise habituelle : des boîtes. Dès l’entrée dans la salle de classe, chaque élève suit un marquage au sol qui lui montre le chemin à suivre vers sa place attitrée. Les règles de distanciation sociale sont prudemment respectées. Le masque est de rigueur mais ce n’est pas suffisant pour la direction de cette école thaïlandaise. Pour isoler les enfants au mieux, des boîtes en plastique ont été installées pendant la récréation. Dans ces box individuelles, les enfants retrouvent tout ce dont ils ont besoin pour jouer, mais seuls.

L’épidémie maitrisée en Thaïlande

Les autorités thaïlandaises ont réagi rapidement pour protéger leur population au début de l’épidémie. Les personnes malades ont été identifiées puis isolées grâce à l’action d’un million de volontaires dans le pays. La Thaïlande a pourtant été le premier à détecter des cas de ce nouveau coronavirus en dehors du foyer de contamination de Wuhan. 

En effet, le royaume thaïlandais avait accueilli en janvier, plus d’un million de chinois. 

La Thaïlande ne s’est pas laissée déborder par l’épidémie

Immédiatement en mars, les restaurants et les bars, les centres commerciaux et différentes attractions touristiques ont fermé. De même que les frontières du pays le tout géré par un état d’urgence rapidement décrété. Le royaume de Rama X a également mis en place un couvre-feu de 22h à 4h du matin.

Richard Brown, un représentant pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Thaïlande a récemment salué les mesures strictes du pays. 

« Le pays a été très rapide pour mettre en place des contrôles dans les aéroports et les points d’entrée du pays » — Richard Brown

Finalement, la Thaïlande peut se vanter d’avoir enregistré à plusieurs reprises la plus faible augmentation du nombre d’infections au COVID-19. Ce lundi 5 octobre, selon Woldometer le pays comptabilise 59 décès pour un total de 3590 cas de COVID-19.


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web