Conso

Les frites bientôt plus courtes et plus chères


Vu la baisse de la production de pomme de terre, il faut s’attendre à une pénurie. La sécheresse est la principale cause de ce problème.

Le changement climatique est un problème que les producteurs agricoles ont du mal à se remettre. Ces derniers traversent un moment difficile puisqu’ils voient leur niveau de production s’affaiblir.

La baisse de production pour cette année est pire que celle des années précédentes. Ce problème touche beaucoup de récoltes dont les céréales et les pommes de terre. Les adeptes des frites auront bientôt du mal à en trouver.

À lire aussi : Les 10 villes les plus chères au monde

Crise de pomme de terre due au climat

Sur le côté production, les cultivateurs sont plus mal en point cette année. Une forte diminution de récolte caractérise la production de pomme de terre de cette année. Certains cultivateurs estiment qu’il n’y en aura pas assez pour satisfaire les demandes.

© Pexels

Selon les producteurs de pommes de terre, la sécheresse due au changement climatique est la cause de ce problème. Le manque de pluie, les épisodes de fortes chaleurs ont « stoppé le développement des tubercules ».

Selon les cultivateurs, cela a eu beaucoup d’effet sur la pousse des pommes de terre. Même les pluies et la baisse de température qui viendront dans la prochaine saison ne pourront régler le problème.

Si la production de pomme de terre baisse, les cultivateurs seront dans une situation économique assez délicate. Les professionnels du secteur estiment que la perte de récolte sera à 20 % de la production.

Il y aura donc près de 200 millions d’euros de pertes économiques pour les cultivateurs. Une telle perte va directement engendrer une conséquence chez les consommateurs.

© Pexels

Une baisse de qualité et de taille

La différence de taille est la première remarque des cultivateurs. À cause de la sécheresse, la taille des pommes de terre de cette année est plus petite que d’habitude. Les supermarchés ne sont pas les seuls qui vont en pâtir.

Dans le secteur de la restauration, les fast-foods devront offrir des frites plus courtes à leurs clients. Quelque chose qui déplaît aux consommateurs qui sont habitués aux frites de taille moyenne.

D’ailleurs, ces derniers temps, certaines personnes ont commencé à évoquer le sujet en mettant en tort les entrepreneurs de la restauration. Ces fans de fast-foods ne sont pas au courant de la situation dans les champs de pommes de terre.

Par ailleurs, la difficulté de production de pomme de terre et d’autres produits agricoles menace la France d’une pénurie.

Le prix des frites va augmenter

La hausse de prix des pommes de terre se fait déjà sentir sur le marché des produits bios. Les prix ne cessent d’augmenter et voilà que cette baisse de récolte va empirer la situation.

Les agriculteurs demandent à ce que les grandes distributions revalorisent les prix des pommes de terre. Ils souhaitent aussi que l’État leur fournisse une aide exceptionnelle pour les financer.

Si les grandes distributions doivent payer plus cher aux producteurs, elles augmenteront aussi le prix dans les supermarchés. À ce rythme, cet aliment de base sera un luxe que tout le monde ne pourra plus s’offrir. Les quantités de frites sur les plats des fast-foods vont certainement diminuer.

Les consommateurs devront également penser à une alternative sur certains produits comme le lait. Tout comme les problèmes des pommes de terre, la sécheresse et la forte température a diminué la production du lait.

© Pexels

Les vaches ne produisent plus autant de lait que d’habitude et les éleveurs souhaitent augmenter leur prix. Si les grandes surfaces refusent la revalorisation de prix que ces derniers réclament, le lait risque de manquer. Par ailleurs, le prix des produits laitiers a fortement grimpé par rapport à l’année dernière.

Sans parler des autres produits comme l’huile de tournesol, la moutarde, la farine, etc. Ces produits font aussi partie des produits qui se font rares à trouver dans les magasins. Que ce soit pour les producteurs ou les consommateurs, cette période sera difficile à affronter.

Signaler une erreur