Conso

Linky : allez-vous devoir rembourser la pose de votre compteur d’électricité ?

Un compteur Linky d'Enedis
Le compteur Linky va-t-il vraiment faire augmenter votre facture ? Crédits : Wikimedia.

Ce début de semaine est marqué par une polémique : le déploiement des compteurs Linky serait payant et leur coût répercuté sur les consommateurs. Est-ce bien vrai ? On fait le point.

Ce lundi 31 mai, de nombreux médias ont relayé l’information selon laquelle les particuliers allaient devoir rembourser leur compteur Linky dès l’année prochaine. Problème : les pouvoirs publics avaient pourtant assuré que leur pose ne coûterait pas un centime aux usagers. Alors, qu’en est-il réellement ?

130 euros pour rembourser votre compteur Linky ?

De nombreux journaux ont affirmé que chaque particulier allait devoir débourser 130 euros pour rembourser le très médiatique compteur Linky. Mardi soir, France 3 a mis ce sujet à l’honneur dans son journal de 13 heures. Immédiatement, les réactions indignées se sont multipliées. Et pour cause : la pause de ce compteur électrique « intelligent » ne devait engendré aucun frais pour les contribuables.

Plusieurs personnalités politiques se sont emparées de la polémique, à l’instar du député François Ruffin sur Twitter. Les internautes sur les réseaux sociaux ont également fait part de leur indignation. Pourtant, Enedis l’assure : les clients ne paieront rien. Dans Touche pas à mon poste ce mardi 1er juin, Cyril Hanouna recevait le porte-parole d’Enedis chargé des compteurs Linky. Face aux chroniqueurs qui s’insurgeaient de cette facturation, Laurent Méric a tenu à rassurer les téléspectateurs : « Ces 130 euros sont intégralement financés par Enedis, société de service public. Il n’y aura pas de hausse des factures ».

tweet de françois ruffin sur Linky
Crédits : Twitter.

Une affirmation également corroborée ce mardi par la ministre déléguée à la Transition écologique, Emmanuelle Wargon. « Les consommateurs ne paieront pas un coût supplémentaire dû à Linky », a-t-elle assuré à l’Assemblée nationale. La ministre a également tenu à rappeler qu’Enedis exerçait « une mission de service public régulée (…) sous le contrôle de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) ».

Comment les coûts vont-ils être répercutés par Enedis ?

En France, 32 millions de foyers sont équipés d’un compteur Linky. Une pose qui a engendré pour la filiale d’EDF d’importants coûts d’investissement. Comment Enedis compte-t-elle les répercuter ? Selon la CRE, la hausse des charges dues au déploiement sera uniquement compensée par les économies permises par ce type de compteur à distance, rapporte Le Figaro.

« Le compteur Linky ne fait pas augmenter la facture des consommateurs », a ainsi souligné ce mardi par communiqué la Commission de régulation de l’énergie. « Les économies associées au déploiement du compteur évolué Linky compensent les coûts d’investissement du projet », a également souligné la CRE. En effet, grâce à ces boîtiers, Enedis peut procéder aux relevés à distance des consommations et ne plus faire intervenir de techniciens. Les fraudes ou les erreurs sont également limitées.

En décembre dernier, la CRE avait toutefois prévenu les consommateurs d’une hausse future des tarifs d’électricité. Celle-ci, qui devrait arriver à l’horizon 2024, représenterait environ 15 euros supplémentaires par an. La commission avait justifié cette augmentation en l’attribuant à la transition écologique et les investissements engendrés par les énergies renouvelables.

Signaler une erreur