Actualités

Sarah Knafo dans l’embarras : ce SMS qui ne passe pas après la sortie polémique d’Eric Zemmour


Eric Zemmour s’est une fois de plus retrouvé au cœur d’une polémique. En effet, ses propos sur les enfants handicapés ont indigné une partie de la classe politique. Face à cette situation, Sarah Knafo a tenté de le réhabiliter. Seulement voilà, le SMS envoyé par sa proche conseillère à une ministre n’a pas eu l’effet escompté.

A l’instar des autres candidats qui se sont lancés dans la course à l’Élysée, Eric Zemmour continue ses meetings pour rallier de nouveaux partisans. A quelques mois du premier tour de la présidentielle, il enchaîne cependant les polémiques. Dernièrement, il a provoqué un scandale à cause de ses propos sur les enfants handicapés.

Pour rappel, le chef du parti « Reconquête » a tenu un discours qui n’a pas fait l’unanimité dans la sphère politique. Alors que l’éditorialiste discutait avec des enseignants à Honnecourt-sur-Escaut (Hauts-de-France), il avait dénoncé « l’obsession de l’inclusion » des enfants handicapés. Puis, il semble avoir évoqué la nécessité des « établissements spécialisés » pour les scolariser.

Scandalisées, nombreuses sont les personnalités politiques à réagir à cette nouvelle sortie polémique d’Eric Zemmour. C’est le cas notamment de la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel.  Elle a en effet dépeint un piètre tableau du candidat à la présidentielle 2022 sur Twitter. Venue à sa rescousse, Sarah Knafo, la compagne d’Eric Zemmour, a tenté d’apaiser les tensions, en vain.

Une relation avec Sarah Knafo officialisée

Tout a commencé en 2007 selon Eric Girard, auteur de livre « Le Radicalisé ». A l’époque, Eric Zemmour a fait la connaissance de Sarah Knafo, de 35 ans sa cadette. L’ancien chroniqueur de CNews était en effet ami avec son père. Il venait l’aider pour la préparation des concours des grandes écoles. Seulement, une véritable complicité est née de ces sessions de révisions. Ils se sont aussi trouvé de nombreux points communs. « (…) mêmes origines juives séfarades, même jeunesse en Seine-Saint-Denis, à Pavillon-sous-Bois pour la jeune femme », peut-on lire.

Depuis, ils sont inséparables. La haute fonctionnaire de 28 ans est omniprésente aux côtés du polémiste. Son titre dans l’organigramme de l’équipe du candidat à la présidentielle est « directrice de la stratégie », selon le site spécialisé L’Express. Inévitablement, la nature de leur relation a suscité la curiosité des médias français. C’est le cas notamment de Paris Match. Pour rappel, l’hebdomadaire a affiché en Une le journaliste torse nu dans la mer avec sa proche conseillère.

Après avoir entretenu le mystère pendant quelques mois, l’homme de 63 ans a finalement confirmé les allégations de la presse people. A la question de Bruce Toussaint sur le plateau de BFMTV, le 13 janvier 2022, « Qui est Sarah Knafo ? », l’intéressé a répondu sans détour :

« C’est ma collaboratrice, ma compagne. Il n’y aurait pas eu de campagne sans Sarah Knafo. Mais on s’arrêtera là, si vous me le permettez »

Sarah Knafo en sauveuse, Eric Zemmour se justifie

Suite à cette officialisation de leur relation, l’énarque pensait apparemment qu’elle devait défendre son poulain après ses propos controversés sur les enfants handicapés. A ce qu’il parait, elle aurait obtenu le numéro de Sophie Cluzel. Du coup, la jeune femme est entrée en contact avec elle pour lui « proposer une médiation ». Le 20 janvier 2022, nos confrères de L’Express ont révélé le contenu du SMS.

« Entre intelligences engagées, nous devrions pouvoir arriver à discuter ensemble et lever ce malentendu »

Voilà une façon de faire peu conventionnelle qui a surpris l’entourage de la femme politique. « Il faut quand même avoir un culot pour se mettre, à 28 ans, au niveau de la ministre », confie ainsi un proche de Sophie Cluzel à L’Express. Son équipe n’a d’ailleurs pas donné de suite à cette demande estimant que celle-ci pouvait s’agir « d’un piège ».

De son côté, Eric Zemmour a aussi essayé de se racheter après cette vaine tentative de sa compagne. Celui qui serait toujours marié à Mylène Chichportich, la mère de ses trois enfants, s’est posé en victime. Il aurait rejeté la faute sur ses rivaux qui auraient détourné ses propos.

Signaler une erreur