fbpx
Actualités

L’Aldi refuse à un papa d’entrer avec sa fille: «On m’a dit de la laisser à l’emplacement des chiens!»

D.R

Pour stopper la propagation du coronavirus, plusieurs magasins ont mis en place des règles de sécurité strict. Cependant, certains d’entre eux ne correspondent pas à la situation des clients. Ce papa est très remonté.

Yoann Dupont, n’en croyait pas ses oreilles quand il a entendu le personnel du supermarché Aldi lui annoncer qu’il ne peut pas entrer dans le magasin avec sa petite fille de trois ans. Choqué, le père de famille a raconté sa mésaventure sur les médias sociaux.

Un caddie par personne

La scène s’est déroulée mercredi dernier : « Je revenais du travail sur l’heure de midi, et je suis allé chercher ma fille à la garderie, à l’école. Comme on nous demande de limiter les trajets, je suis passé directement au magasin. On m’a donné un caddie et là, une employée m’a dit que je ne pouvais pas entrer dans le magasin avec ma fille ». 

Pire, le personnel lui a suggéré de laisser sa fille dehors, à l’emplacement des toutous. « Je trouve un peu scandaleux et inacceptable qu’on traite un enfant de trois ans comme un chien. »

Le supermarché certifie qu’il repecte les mesures de sécurité pour stopper la propagation du covid-19. Credit : Wikipedia

Outré par une telle mesure, un couple de personnes âgées s’est proposé de garder l’enfant. Mais ne voulant pas prendre un tel risque, le papa a décliné l’offre, il a décidé de partir.

À lire aussi : Elle chasse deux individus qui tentent d'entrer dans sa chambre d'hôtel grâce à l'astuce de son père policier

Le magasin campe sur sa position

Yoann est catégorique, l’Aldi vient de perdre un de ses clients. En dépit de la situation actuelle : « une personne par caddie, c’est beaucoup trop strict. Je ne vais pas la laisser dans la voiture toute seule. »

De son côté, l’enseigne a déclaré qu’elle a tout simplement respecté les mesures de sécurité. « C’est un client par caddie, même avec un petit enfant » déclare le gérant du supermarché. Il a également souligné qu’une solution a été proposée au client, mais celui-ci a refusé.

Pour terminer, il rappelle les consignes : « Il faut garder 1m50 de distance entre les clients, d’où l’obligation de prendre un caddie. En outre, une fois arrivé à la caisse, le client ne peut déposer ses achats tant que la personne qui le précède n’a pas fini. »