Actualités

La vérité sort de la bouche des enfants, se croyant riche, un père a reçu une leçon de vie de la part de son fils


Un père et son fils ont passé quelques jours dans un village pauvre . Se croyant riche, le père découvre la clairvoyance de son fils. Le bien matériel ne suffit pas

Un père a trouvé une manière originale de faire découvrir le monde à son fils. Plutôt que de rester assis devant un documentaire, ils ont réalisé une expérience intéressante : découvrir la pauvreté de l’intérieur. Les deux ont alors partagé le quotidien d’une famille démunie durant quelques jours. Au final, le résultat fut inattendu. Le fils a tiré une autre conclusion. Le père a aussi constaté que dans la vie, la richesse ne se résume pas seulement à ce que l’on possède. Le partage est aussi essentiel.

À lire aussi : Ce garçon refuse d'enlever ses jambes du siège, un inconnu lui donne une bonne leçon

Le fils a bien observé

Le père voulait que son fils voie la réalité, il a bien profité du moment passé avec la famille pour noter la différence entre leurs vies. Toutefois, la réponse démontre que les jeunes enfants déchiffrent le monde de manière simple et franche. Ils ne se limitent pas sur l’aspect extérieur ou superficiel.

Une fois rentré chez eux, le père de famille demande au petit garçon ce qu’il a remarqué au cours de cette petite expérience. Il a commencé par une question simple : « comprends-tu maintenant ce que la pauvreté veut dire ? » Le fils a tout compris, ses réponses ont ébranlé les convictions de son père.

« Nous n’avons qu’un chien, mais ils en ont quatre  »

« Nous n’avons qu’un chien, mais ils ont quatre chiens. Nous avons seulement une petite piscine dans notre jardin, mais cette famille a tout un lac où ils peuvent nager. Nous avons différentes lumières colorées dans le jardin, mais elles ont tout un ciel étoilé qu’ils peuvent voir.

Nous avons beaucoup de serviteurs, mais ils s’entraident. Nous avons une clôture autour de notre jardin, mais ils ont beaucoup d’amis qui les protègent.

Je pensais que nous étions riches et qu’ils étaient pauvres, mais n’est-ce pas l’inverse ? »

Après une courte pause, il porte l’estocade : ils sont pauvres par rapport à ces gens !

Signaler une erreur