Actualités

Changement d’heure : on dort plus ou on dort moins ? Le passage à l’heure d’été se fera ce week-end


Une fois encore, les Européens vont bousculer les pendules des horloges pour le passage à l’heure d’été. Nul doute que le changement d’heure est un sujet qui a longtemps fait débat. Faut-il le supprimer ? Quels sont les risques ? … Voilà autant de questions qui taraudent l’esprit. On vous en dit plus !

Cette année, le passage à l’heure d’été se fera le dimanche 27 mars prochain à 2 heures du matin. Comme à l’accoutumée, nous passerons instantanément à 3 heures et il faudra donc ajouter 60 minutes à nos horloges.  En effet, les Smartphones et tablettes procèdent automatiquement à la mise à jour.

Heure d'été mode d'emploi
Heure d’été : mode d’emploi – Capture d’écran Libération

Depuis quelques années, la suppression du changement d’heure fait débat. Néanmoins, il est toujours d’actualité. Pour rappel, celui-ci est en vigueur en France depuis 1976. L’objectif reste apparemment le même, celui de faire des économies d’énergie. A cette époque, « (…) l’électricité était produite largement à partir de centrales au fuel lourd », rappelle le site service-public.fr. Le meilleur moyen de diminuer la consommation était donc de profiter des heures d’ensoleillement naturel le soir en été.

À lire aussi : Cette touriste voulait passer un week-end aux Tonga avant la pandémie, 18 mois plus tard elle y est toujours

Pourquoi le changement d’heure se passe-t-il toujours un week-end ?

La nuit de samedi à dimanche correspond au moment où les activités économiques sont au plus bas. Ainsi, le changement d’heure s’effectue systématiquement un week-end. Il est impossible de le faire pendant les jours ouvrables au risque de tout chambouler : trains, horaires de bureau, plannings, voyages … « Dans nos sociétés hebdomadairement rythmées », il est donc judicieux de suivre ce dispositif qui a fait ses preuves.

A titre d’information, les pays membres de l’Union européenne se sont accordés sur les mêmes dates de changement d’heure. On passe à l’heure d’été, le dernier dimanche de mars. Quant à l’heure d’hiver, le passage s’effectue le dernier dimanche d’octobre.

Les effets négatifs sur la santé

Le 27 mars prochain, à deux heures, il sera en fait 3h. Du coup, nous perdrons une heure de sommeil. De ce fait, on dort moins ce qui aurait des conséquences sur le « stress cellulaire », rapportent nos confrères de Libération. D’après une étude américaine, le risque de crise cardiaque augmenterait le lundi suivant le changement.

Un pic d’infarctus est donc constaté lors du passage à l’heure d’été. Voilà un risque qui n’existerait pas pour le changement opéré en hiver. Par contre, le passage qui s’effectue le dernier dimanche d’octobre augmente le nombre d’accidents. La raison ? La nuit tombe plus tôt dans la journée.

Le passage à l'heure d'hiver augmente le nombre d'accidents
Le passage à l’heure d’hiver augmente le nombre d’accidents – ©twitter /@RoutePlusSure

A quand la suppression du changement d’heure ?

En 2018, les eurodéputés ont sondé les citoyens de l’UE concernant la fin du changement d’heure. 4,6 millions d’Européens ont répondu à cette consultation publique. 84% étaient d’accord pour sa suppression. Près de 60% de Français ont validé l’heure d’été comme heure permanente. L’année suivante, le Parlement européen en 2019 a voté avant un report en 2021. Cependant, la pandémie a fait son apparition.

Tout laisse à penser que les Européens sont favorables à la fin de ce dispositif. Seulement, certains problèmes persistants doivent être réglés. En effet, les incompatibilités subsistent entre les pays notamment en raison des fuseaux horaires.

Le fait de rester sur l’heure d’été toute l’année aura également des impacts sur la population active. Les salariés devront notamment travailler de nuit, à cause des journées plus courtes le printemps. Les récoltes devront aussi commencer plus tard pour les agriculteurs.

Signaler une erreur