Actu

Affaire Victorine: Un homme passe aux aveux, il reconnaît avoir étranglé la jeune femme

ludovic bertin est le principal su
source: montage Facebook
35 Partages

L'homme interpellé dans le cadre de l'enquête liée à la disparition de Victorine a fait des aveux. Cet individu de 25 ans évoque une dispute qui aurait mal tourné. Il affirme avoir rencontré la victime par hasard.

à découvrir

Selon Le Point, le principal inculpé dans l’affaire concernant la disparition de Victorine vient d’être mis en examen. Le procureur de la République de Grenoble l’a annoncé lors d’une conférence de presse. 

Que sait-on de l’inculpé?

Interpellé par une équipe du GIGN ce mardi 12 octobre, cet homme de 25 ans est un gérant d’une société de transport.  Prénommé Ludovic Bertin , l’individu est « connu des services de la gendarmerie et de la justice pour différents délits de droit commun » selon Boris Buffau, procureur de la République adjoint du la ville de Grenoble.

Victorine croisée par hasard ? 

C’est toute l’importance dans cette affaire qui reste encore floue. Celle de la rencontre entre Victorine, qui rentrait d’une après-midi shopping et cet homme de 25 ans. D’après Boris Duffau, le procureur adjoint de la République grenoblois, le suspect aurait affirmé avoir croisé Victorine  « par hasard » pendant son footing. Aucun lien n’existerait donc entre les deux protagonistes. Une version confirmée par l’avocate de la famille de la victime Maître Kelly Monteiro. Selon l’avocate des Dartois, « le suspect n’est pas un proche de la victime ».

Que s’est-il réellement passé ?

D’après le principal suspect aujourd’hui mis en examen, il y aurait eu une « bousculade involontaire » entre Victorine et lui. Éclate alors une dispute qui aurait « mal tourné ». Pour l’heure, il reste mis en examen. Cet homme de 25 ans encourt une peine de réclusion criminelle à perpétuité. Il reste présumé innocent jusqu’à sa condamnation lors du verdict de la cour d’Assises.

La famille de Victorine veut des réponses

Évidemment en colère après ces aveux, la famille Dartois s’est dite « soulagée de cette arrestation » par la voix de son avocat Me Kelly Monteiro. En revanche, tout porte à croire que le mobile est sexuel selon l’avocate qui insiste : 

« On n’étrangle pas une jeune fille parce qu’on l’a bousculée » d’autant que Victorine, jeune fille ‘gentille et pas agressive’ ne se serait ‘pas emportée’ pour un geste involontaire. 

La disparition de Victorine reste un choc pour beaucoup dans sa petite ville de Villefontaine en Isère. Cette jeune fille de 18 ans, étudiante en BTS, avait disparu un samedi 26 septembre peu après 19h après une après-midi shopping entre copines. Elle n’avait plus donné de signe de vie après avoir pourtant averti sa famille qu’elle attendait le bus, sur le chemin du retour. Elle sera retrouvée sans vie 48 heures plus tard près d’un étang. 


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web