Témoignages

Une Australienne de 54 ans affirme être célibataire à cause de son physique


Jane Curnow est une star de fitness. L'Australienne a fait une dépression avant de comprendre la cause de son célibat : son physique. D'après elle, les femmes la jalousent et les hommes n'osent pas l'approcher car elle est « trop jolie ».

À lire aussi : « Les femmes sont jalouses ! » : elle affirme avoir été bannie de Twitter à cause de son physique

Peut-on être célibataire, car trop belle ? Oui, selon Jane Curnow. Cette coach sportive est seule depuis des années. Alors que les autres femmes de son âge sont pour la plupart mariées et ont des enfants, Jane est seule. La raison de ce célibat non désiré ? Sa beauté, assure le mannequin fitness.

Jane Curnow a souffert d’être trop belle

« Je l’ai remarqué à la trentaine, au moment où je me suis retrouvée célibataire. Les hommes me regardaient constamment et me faisaient des remarques », explique-t-elle à News Australia. D’après l’Australienne, son physique entraînait des réactions de jalousie auprès de ses amies. Petit à petit, ces dernières se sont détournées d’elle. « Les femmes étaient et sont toujours d’ailleurs, jalouses envers moi. Mais à l’époque, je ne faisais pas le rapprochement avec mon apparence et leurs propres insécurités ».

Quant aux hommes célibataires, là encore la beauté de Jane les empêcherait de faire le premier pas. Jane a pourtant été mariée deux fois, mais elle a divorcé à 21 et 32 ans.

Jane Curnow
Crédits : Instagram Jane Curnow

La solitude subie par Jane l’a fait sombrer dans la dépression. Mais grâce au fitness, elle a retrouvé confiance en elle.

Jane Curnow
Crédits : Instagram Jane Curnow

Le fitness pour retrouver confiance en soi et vaincre la dépression

Désormais, l’Australienne partage avec le plus grand nombre ses programmes de musculation. « Je donne aux femmes le pouvoir de retrouver leur santé, leur confiance et leur liberté grâce à des transformations de leur santé, de leur mode de vie et de leur mentalité », détaille la coach sportive.

Après des années de dépression et de dégoût de soi, Jane est devenue passionnée par la santé mentale et physique. « Adieu la dépression, l’anxiété, l’accablement, les troubles alimentaires. BONJOUR la vitalité, l’énergie, la passion et le but ! Ma mission dans la vie est maintenant de vous aider à réaliser ce que j’ai réalisé ! », fait désormais savoir l’Australienne, qui a appris à s’accepter telle qu’elle est. A 54 ans, Jane en paraît d’ailleurs 10 de moins !

Signaler une erreur