Téléréalité

Koh-Lanta : des révélations sur la finale du jeu d’aventure


Arrivés à la fin de Koh-Lanta, on a tous hâte de savoir qui va gagner les 100 000 euros. Mais avant cela, levons le voile sur les secrets qui entourent ces défis ultimes.

Chaque saison, la finale de Koh-Lanta est tout simplement immanquable. Elle se compose de trois étapes : la course d’orientation, l’épreuve des poteaux puis le conseil final à l’issue duquel le nom du gagnant est révélé. Ce que le public ne sait pas toujours, c’est que chaque challenge est préparé minutieusement. Rien n’est fait au hasard, même sur une île déserte. Petite immersion dans les coulisses de la fin du jeu d’aventure et ses secrets.

À lire aussi : Koh-Lanta : les plus belles candidates du jeu d’aventure (photos)

Les candidats sont égaux dans l’épreuve d’orientation de Koh-Lanta

L’orientation ouvre la finale de Koh-Lanta avec cinq aventuriers en lice. Les candidats doivent partir à la recherche d’un poignard caché. Le lieu de cette épreuve reste secret jusqu’au jour J. De plus, personne n’a jamais foulé la zone choisie. D’ailleurs, l’objet à retrouver est généralement dissimulé le matin même du défi. Il n’y a donc pas de favoritisme, tout le monde est sur le même pied d’égalité au moment du départ.

Course d'orientation dans Koh-Lanta
© Instagram / @kohlantatf1

Le poignard est toujours caché dans un endroit accessible

La course d’orientation est parfois très dure et éreintante. La preuve, les aventuriers de la saison 7 « Koh-Lanta : Palawan » y ont passé 2 jours. Un record dans l’histoire de l’émission de TF1 ! Si l’emplacement du couteau n’est pas toujours évident, il reste accessible. Les candidats n’ont pas à grimper dans un arbre, car la cachette choisie n’est jamais en hauteur.

Selon les révélations du producteur du jeu de survie à Télé-Loisirs, la production fait appel à « des personnes  qui savent où placer le curseur pour qu’elle ne soit ni trop dure, ni trop facile ».

Un candidat à la recherche du poignard
© Instagram / @kohlantatf1

La beauté du cadre est essentielle pour l’épreuve des poteaux

Les vainqueurs de cette épreuve sont tout simplement admirables. Il faut de la force et un mental d’acier pour en venir à bout. Mais pas que ! Pour la production, il est aussi capital d’avoir un décor superbe, « un lieu esthétiquement beau pour les plans avec le drone » d’après les déclarations de Julien Magne à Télé-Loisirs. Nous, le public, ne sommes pas insensible à la splendeur des lieux. Le décor de carte postale est toujours au rendez-vous.

Outre l’esthétique, l’équité reste primordiale. L’implantation des poteaux doit donner la même chance à tous les participants. Les inconditionnels de l’émission le savent très bien, on place toujours les poteaux au milieu de l’eau. La production doit donc s’assurer que chaque candidat bénéficie des mêmes conditions de jeu. « Il ne faut pas qu’il y ait un courant particulier sous un poteau et pas un autre » selon le producteur Julien Magne.

Autre point insoupçonné quand on est devant le petit écran, la taille des poteaux convient très bien à celle des pieds des candidats. Après, tout est une question d’équilibre.

épreuve des poteaux dans Koh-Lanta
© TF1

Il n’y a aucune fuite lors du conseil ultime dans Koh-Lanta

Le jury final désigne le grand gagnant de Koh-Lanta, celui qui empochera les 100 000 euros. Ce dernier se compose des autres candidats éliminés dans les précédentes épreuves. On a d’un côté ceux qui ont perdu à la course d’orientation, et de l’autre ceux qui ont échoué aux poteaux. Dans l’édition « Koh-Lanta : la légende », les 2 groupes ont bien été séparés pour éviter tout contact.

Dans le jeu, le jury final ne prend connaissance des noms des finalistes qu’au tout dernier moment. La surprise est donc rendez-vous pour pimenter l’émission. Contrairement au rituel dans les tout premiers défis où chaque aventurier doit désigner par écrit celui qu’il veut voir éliminé au conseil, il s’agit cette fois-ci de voter pour celui que l’on souhaite voir gagner.

Nous, les téléspectateurs, ne pouvons déchiffrer aucun nom versé dans l’urne. La caméra ne laisse rien entrevoir, une directive toujours respectée chaque saison. Après le vote du jury, le producteur de l’émission et l’huissier sont les seules personnes à avoir connaissance de son contenu.

Il faut savoir que l’urne est scellée sous contrôle d’huissier et le dépouillement a généralement lieu en direct à Paris. Exception faite pour quelques éditions, comme « La Légende » où l’on a annulé cette dernière étape en raison des affaires de tricheries des candidats. Petit rappel, il n’y a pas eu de vainqueur, mais les gains ont été versés au Fonds Bertrand-Kamal.

Finalistes dans le jeu
© Instagram / @kohlantatf1

La finale de Koh-Lanta reste toujours une grande source d’émotions pour les aventuriers comme pour le public. Qui remportera les 100 000 euros à la prochaine saison ? Affaire à suivre…

Signaler une erreur