Police et Justice

Vidéo-choc : Rashid, 31 ans, agresse une vieille dame de 92 ans choisie au hasard sur le trottoir


Circuler seule dans la ville de New York serait dangereux pour les personnes âgées. Cette nonagénaire a fait une terrible expérience, elle a failli perdre la vie.

On parle de :

À lire aussi : Un facteur refuse d'aider une vieille dame au sol, car il est « fatigué » de sa tournée (vidéo)

La police a arrêté un homme d’une trentaine d’années à New York mardi dernier. Il a agressé une vieille dame choisie au hasard dans les rues. Une caméra de surveillance a filmé son méfait, ce qui a facilité son interpellation. La victime a été transportée à l’hôpital, mais ses jours ne sont pas en danger.

Il pousse la vieille dame méchamment, sans aucune raison

Cette scène incroyable s’est produite le 15 juin dernier à New York, sur la Troisième Avenue. Les images montrent une dame âgée de 92 ans, se déplaçant lentement avec un déambulateur. Quand elle croise Rashid Brimmage, un jeune homme de 31 ans, celui-ci a posé sa main sur son visage avant de la pousser fortement, sans aucune raison.  

Déséquilibrée, la nonagénaire tomba, sa tête a failli heurter une borne hydrante. Pendant ce temps, l’agresseur se délecte des malheurs de sa victime et continue sa route, comme si de rien n’était. Les secours ont transporté la dame à l’hôpital, elle s’en est sorti avec une blessure au bras.

Rashid Brimmage est un multi-récidiviste

La vieille dame s’est confiée auprès d’un journaliste du CBS lors d’une interview : « Cet homme n’a rien fait à part changer ma vie et manquer de me tuer ». Sa colère est montée de plusieurs crans quand elle a vu la vidéo de son agression : « Oh, il a regardé en arrière ! Il a regardé en arrière pour me regarder tomber, ce rat ! » Après cette mésaventure, elle a juré de ne plus se promener seule dans les rues de la grosse pomme.

Rashid Brimmage a été arrêté mardi dernier. Le jeune homme possède un casier judiciaire bien rempli, il fut arrêté à plus de 65 reprises. Les raisons sont variées, entre autres abus sexuel, harcèlement et résistance lors d’une interpellation.  Il devrait ainsi comparaitre devant le tribunal le mois prochain pour d’autres chefs d’accusations.

Signaler une erreur