Police et Justice

Verbalisés pour le port d’un gilet et d’un masque jaunes sur les Champs-Elysées : « on nage en plein délire »

Trois personnes verbalisées pour porter un masque et un gilet jaune sur les champs élysées à Paris.
Les trois personnes ont été verbalisées en raison du port de signes distinctifs du mouvement des gilets jaunes. Crédits : Facebook Syndicat GJ.

Samedi 27 mars, trois personnes ont été verbalisées par les forces de l'ordre sur les Champs-Elysées. L'une portait un gilet jaune, tandis qu'un autre arborait un masque jaune.

Le week-end dernier avait lieu une exposition du dessinateur Philippe Gelück sur les Champs-Elysées, à Paris. Trois personnes y ont été verbalisées en raison de signes distinctifs les reliant au mouvement des gilets jaunes, rapporte 20 Minutes.

Un gilet, une écharpe et un masque jaunes

Plus tôt dans la journée, une manifestation des gilets jaunes s’était déroulée entre les stations de métro Mirabeau et Bercy. Les trois personnes verbalisées y ont participé avant de faire un détour par l’exposition. La femme qui portait un gilet jaune était accompagnée de deux hommes, qui arboraient pour leur part un masque et une écharpe jaune.

Des accessoires qui n’ont pas été du goût des forces de l’ordre. Les trois protagonistes se sont retrouvés entourés de policiers leur spécifiant que « les manifestations sont interdites sur les Champs-Elysées ». « Je ne suis pas en train de manifester », lui rétorque alors la femme, tout en filmant la scène pour la diffuser en live sur Facebook.

Malgré leurs protestations, le groupe a été verbalisé par un policier qui leur indique qu’ils ont la possibilité de contester l’amende par la suite. « C’est la même chose à chaque fois », s’indigne Stéphanie Poursac, auteur de la vidéo et secrétaire adjointe du syndicat CGT. La sympathisante du mouvement gilets jaunes assure avoir respecté les consignes. « Aux dernières nouvelles, il n’est pas interdit de porter un gilet jaune ou une écharpe jaune dans la rue », souligne-t-elle.

Publiée par Syndicat GJ sur Samedi 27 mars 2021

La conversation volontairement étouffée par les policiers ?

Du côté de la préfecture de police de Paris, les services précisent qu’un arrêté daté du 23 mars 2021 interdit les rassemblements de gilets jaunes dans plusieurs endroits de la capitale, parmi lesquels les Champs-Elysées. Les trois personnes ont donc bien été verbalisées parce qu’elles portaient des signes distinctifs les rattachant à ce mouvement.

La vidéo partagée sur Facebook soulève également une autre question. En effet, l’enregistrement montre les policiers en train de diffuser de la musique de manière forte. Pour quelle raison ? Selon les personnes filmées, les forces de l’ordre tenteraient d’empêcher la diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux grâce aux droits d’auteur inhérents à la bande sonore. En outre, la diffusion de musique couvre la teneur des propos échangés, spécifie Vosges Matin.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes s’indignent. « Trois personnes verbalisées, dont une pour un masque jaune. On nage en plein délire ! Va-t-on être verbalisé aussi pour la couleur de notre slip ? », s’interroge un certain @le_general_fr sur Twitter.

Tweet sur la verbalisation d'un porteur de masque jaune sur les champs élysées
Crédits : Twitter
Tweet sur la verbalisation d'un porteur de masque jaune sur les champs élysées
Crédits : Twitter
Tweet sur la verbalisation d'un porteur de masque jaune sur les champs élysées
Crédits : Twitter
Tweet sur la verbalisation d'un porteur de masque jaune sur les champs élysées
Crédits : Twitter

Signaler une erreur

.

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer