fbpx
Police et Justice

L’affaire Grégory relancée avec un nouveau suspect

Grégory Villemin
L'affaire Grégory Villemin est relancée. Crédits : DR.

D'après les informations obtenues par « Le Parisien », l'affaire Grégory Villemin est officiellement relancée. Un nouveau magistrat en charge de l'affaire a déjà mené plusieurs auditions et des mises en examen pourraient intervenir. Quels sont les nouveaux éléments de l'enquête ayant permis la réouverture de l'affaire ?

L’affaire Grégory connaît un énième rebondissement. Cette enquête qui déchaîne les passions depuis l’automne 1984, année de la découverte du corps de l’enfant dans la Vologne, est confiée à un nouveau magistrat.

Un nouveau suspect et de nouvelles auditions

De nouvelles auditions ont été menées en début de mois par Dominique Brault, président de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Dijon.

D’après Le Parisien qui cite une source proche du dossier, les auditions de témoins, d’enquêteurs et de journalistes vont se poursuivre dans les semaines à venir.

Trois ans après les mises en examen des époux Jacob et de Murielle Bolle, annulées pour vice de forme, de nouvelles accusations pourraient avoir lieu. Un nouveau suspect aurait été incriminé grâce à une technique novatrice venue de Suisse : la stylométrie.

lettre du corbeau de l'affaire grégory
L’une des lettres anonymes adressées aux parents de Grégory. Crédits : DR

À lire aussi : « On ne peut pas rire de tout » : Nagui recadré par un enquêteur après sa blague sur l’affaire Grégory

La stylométrie, une technique suisse qui a permis de relancer l’affaire Grégory

Cette technologie aurait permis de comparer des courriers écrits par le « corbeau » avec des documents rédigés par différents protagonistes de l’affaire. Une des personnes soumises à l’expertise aurait été désignée comme l’auteur des courriers, d’après la stylométrie.

Cette expertise a été commandée par la magistrate précédemment en charge de l’affaire. Confiée à une entreprise suisse il y a trois ans, elle a coûté près de 30 000 euros.

Selon plusieurs sources concordantes, cette expertise a permis d’identifier un auteur commun aux lettres de menaces envoyées aux parents de Grégory. Pour rappel, ces fameux courriers anonymes ont été adressés aux époux Villemin entre 1983 et 1984.

En 2017, une première expertise graphologique avait permis l’attribution d’une partie des lettres à Jacqueline Jacob. Mais la grand-tante de Grégory et son époux ont toujours nié leur participation à la disparition de l’enfant.

les époux jacob
Les époux Jacob à la fin des années 80. Crédits : DR

Cette nouvelle méthode constituera une preuve suffisante aux yeux de la justice ? Les avocats des époux Jacob se sont déjà empressés de la critiquer :

« C’est de la fumisterie. En comparant les écrits de gens qui habitent dans le même secteur géographique restreint, qui ont le même âge, qui ont fréquenté les mêmes établissements scolaires et qui partagent la même origine sociale, on va évidemment tomber sur des gens qui ont, peu ou prou, le même style et la même syntaxe que le corbeau », fait valoir Me Giuranna.

À lire aussi : TPMP définitivement déprogrammée ? Nouveau rebondissement dans l’affaire Hanouna/Boyard

Au sujet de l'auteur : Cécile

Après une licence d'histoire de l'art, je me suis orientée vers le journalisme et la rédaction Web. J'ai à cœur de transmettre aux lecteurs une information claire et vérifiée, quel que soit le sujet traité.