Inspirant

Après 1 an sans fumer, elle casse sa tirelire : la somme qu’elle a épargnée est impressionnante

Fumer
© Pixabay

Cette femme cesse de fumer et met l’argent des cigarettes dans une tirelire. Découvrez la somme qu’elle a économisée en 1 an.

Le début d’une nouvelle année est le moment idéal pour prendre de nouvelles résolutions. Nombreux sont ceux qui choisissent d’arrêter de fumer. Certains font cela pour préserver leur état de santé. Quant à d’autres y voient des raisons économiques sachant que le prix des paquets ne cessent de s’envoler. En 2024, il faudrait s’attendre à ce que ces derniers atteignent 11 euros pour 20 cigarettes. De plus en plus de Français pensent alors sérieusement à franchir le pas et arrêter de fumer. Et ce, même si cela est plus difficile à dire qu’à faire. On vous raconte l’histoire de cette femme pour vous motiver à prendre la voie de l’abstinence.

Elle casse sa tirelire après un an sans fumer

Une femme a réussi là où de nombreuses personnes ont échoué. Elle n’a pas touché à une tige de cigarette pendant un an après avoir été victime de tabagisme. Au lieu d’acheter des paquets de cigarettes, elle a mis l’argent dans une tirelire. Plus le temps passait, plus cette dernière se remplissait. Au bout d’un an, elle a voulu voir à combien s’élevait sa cagnotte. Elle a alors cassé sa tirelire. La quantité de billets qu’elle a découverte l’a surprise.

Elle n’a pas donné de chiffres précis, mais elle a affirmé qu’il y avait des milliers d’euros dans la tirelire. Cette estimation est plus que plausible au vu du prix actuel des paquets de cigarettes. De nos jours, une personne qui consomme une vingtaine de tiges par jour dépense environ près de 3 000 euros en un an.

Si vous n’arrivez pas à arrêter de fumer, le fait d’économiser des milliers d’euros par an pourrait bien vous motiver à franchir le pas. Si on ajoute à cela les dépenses liées aux frais médicaux induits par les maladies dues au tabagisme, vous ne feriez que des bénéfices.

Une habitude qui implique un budget conséquent

En plus des conséquences que cela implique en matière de santé, les cigarettes creusent des inégalités sociales. Le tabac implique des dépenses aux multiples effets. L’Alliance contre le tabac (ACT) a indiqué qu’un fumeur dépense environ 207 euros par mois dans ses cigarettes. Cela peut s’élever à 2 484 euros par an.

« L’industrie du tabac ne ruine pas que la santé », indique L’Alliance contre le tabac (ACT). 

En plus de nuire à votre état de santé, ce produit a aussi un impact important sur les inégalités sociales. C’est, en tout cas, ce qu’a révélé l’étude de l’Alliance contre le tabac (ACT).

« Un Français sur cinq reconnaît avoir renoncé à certains achats ou certaines activités pour subvenir à sa consommation de tabac », indique l’ACT.

Tabac
© Pixabay

Certains fumeurs en arrivent à faire l’impasse sur d’autres dépenses pour pouvoir se procurer du tabac. L’impact de ces remplacements varie selon la catégorie de la population. Chez les jeunes de moins de 35 ans, le tabagisme atteint 42 %. Ce chiffre baisse à 29 % chez les sujets plus âgés. L’association y voit donc une diminution des revenus chez les fumeurs. Marion Catellin, directrice de l’Alliance contre le tabac, a même fait part de son indignation. 

« Plus éloignées du système de soins et moins réceptives aux messages habituels de prévention, ces personnes ont également moins de chances d’accéder à un accompagnement dans la durée, dans le cadre de leur sevrage tabagique », dit-elle.

Des « incitations financières » pour arrêter de fumer 

L’étude menée par l’ACT a conclu que « deux fois plus de fumeurs quotidiens » perçoivent des revenus inférieurs à la moyenne des Français.

« 32 % des personnes n’ayant aucun diplôme ou un diplôme inférieur au baccalauréat [fument] contre 17,1 % des titulaires d’un diplôme supérieur au baccalauréat », précise l’ACT. 

L’ACT propose une solution. Elle appelle à « mettre en place des incitations financières », même si cela se fait sous conditions de ressources. Et ce, afin « d’inciter les fumeurs les plus défavorisés à se faire aider »

« Plus de deux tiers des fumeurs affirment que recevoir une aide de l’État les inciterait davantage à arrêter de fumer », indique l’ACT.

Signaler une erreur