Insolite

Covid-19 : ce café parisien utilise des ours en peluche géants pour respecter la distanciation physique

café paris france covid19 distanciation sociale
Le restaurant veut faire respecter à ses clients les mesures sanitaires. - Twitter / soueunavida
3 Partages

Comment respecter les gestes barrières durant le service ? Ce café parisien a trouvé une idée originale qui joint l’utile à l’agréable. Les initiatives similaires se multiplient.

à découvrir

Les restaurants, cafés et bars ont finalement pu rouvrir leurs portes en juin après plusieurs semaines de fermetures. Cependant, ils devront respecter les mesures sanitaires imposées par le gouvernement. Afin de protéger leurs clients, tout en assurant leur chiffre d’affaires, certains restaurateurs ont dû faire preuve d’imagination.

Distanciation physique : des ours en peluche occupent les chaises

Les autorités sont strictes, les établissements qui ne respectent pas la distanciation sociale seront sanctionnés. Si la majorité a opté pour la méthode classique telle que le marquage au sol et l’instauration d’une espace de 1,5 mètre entre les tables, d’autres ont trouvé une astuce plus originale. Comme ce restaurant parisien qui a placé des ours en peluche géants sur les chaises inoccupées pour séparer les clients.

Tous les restaurants doivent respecter les mesures sanitaires pour limiter la propagation du coronavirus.
Les ours en peluche pour faire respecter la distanciation physique. – Twitter / soueunavida

Les ours en peluche renforcent la décoration et réchauffent l’ambiance. Visiblement, les clients apprécient l’idée et certains sortent leur téléphone pour immortaliser ce moment. En effet, les personnes non accompagnées se sentent moins seules en compagnie de ces gros nounours.  

Bref, il s’agit d’un coup de pub visant à attirer de nouvelles clientèles. Elle constitue aussi une initiative efficace pour limiter la propagation du coronavirus.

Respect des gestes barrière : les innovations se multiplient

Ce restaurant parisien n’est pas le seul à adopter une telle stratégie en cette période d’épidémie. En Allemagne, un café a décidé de faire porter un chapeau spécial à ses clients. De longues « frites de piscine » sont fixées dessus en vue d’éviter les rapprochements.

Des frites de piscine pour séparer les clients.
Café en Allemagne après le confinement. Crédit photo : Cafe & Konditorei Rothe / Facebook

Des écoles chinoises appliquent un principe similaire. Les élèves ont profité du confinement pour fabriquer des chapeaux de distanciation sociale. Réalisés en carton, ils comportent une pièce spéciale mesurant 1 mètre. Chaque enfant a porté le sien au moment de la reprise de cours.

Le coronavirus n’est pas encore battu, le respect des gestes barrière reste indispensable. Toutefois, il est important de savoir joindre l’utile à l’agréable.


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web