Tranche de vie

Elle décide de vivre dans un van pour ne pas payer de loyer et économise plus de 13 000 euros par an


Quitter la maison familiale et commencer à voler de ses propres ailes, c’est là le plus grand rêve de tous les jeunes à travers le monde. Malheureusement, cette soif de liberté a un coût. Et actuellement, la facture est très salée. Lasse de cette situation, une jeune Néo-Zélandaise du nom de Brittany Cosgrove a décidé de prendre une décision drastique : vivre dans un van.

Brittany Cosgrove était une jeune adulte de 27 ans comme une autre. Elle est originaire de Wellington, en Nouvelle-Zélande. Comme toutes les personnes de son âge, elle travaillait à plein temps, payait un loyer à la fin du mois et utilisait le reste de son temps pour gérer sa petite affaire de vente de vêtements.

Avant de commencer sa vie de nomade, Brittany vivait dans une petite chambre d’une maison partagée du quartier de Te Aro pour 86 euros par semaine. Elle a ensuite décidé de déménager dans une chambre plus grande à l’extrémité de Cuba Street pour 232 euros. Celle-ci possédait d’ailleurs un petit salon et une cuisine séparée. Malheureusement, la jeune Brittany Cosgrove peinait à honorer ses mensualités et ne voyait pas d’issue à cette routine infernale. 

C’était donc le cœur lourd que Brittany a décidé de retourner vivre chez ses parents. C’est là qu’elle parviendra à économiser un petit pécule de 8 600 euros pour commencer sa nouvelle vie et obtenir sa liberté tant désirée, sur tous les plans ! Effectivement, en janvier 2021, Miss Cosgrove décide d’acheter un vieux van afin de s’y installer de façon définitive pour ne plus avoir à payer de loyer

Brittany Cosgrove devant son van
Crédit : Instagram / @brattycosgrove

À lire aussi : Meurthe-et-Moselle : Ils gagnent 500 000 euros et 725 000 euros dans la même rue, la même semaine !

La vie de camping au quotidien

Désormais, Brittany Cosgrove vit dans une Nissan Homy de 1991 qu’elle a achetée à des amis de sa famille pour 5000 euros. Elle y a aménagé une chambre, une cuisine, un coin pour manger, des espaces de rangement et même des toilettes. À la tombée de la nuit, la jeune femme se gare dans des stationnements de camping payants ou dans des parcs. C’est également là qu’elle prend ses douches en hiver, tandis qu’en été, elle dispose de sa propre douche portable.

« Au début, ce mode de vie peut paraître étrange. Mais une fois qu’on y est habitué, ce n’est pas si mal », a-t-elle déclaré. Brittany Cosgrove estime également que cette façon de vivre inédite est beaucoup plus saine que son ancien quotidien de locataire dans un logement insalubre. « Le van est plus agréable que la plupart des studios que j’ai loués. Même si j’ai de la condensation sur mes fenêtres, j’en avais aussi dans mes appartements. Mais au moins, je n’ai plus de moisissures noires et mon jardin est là où je veux qu’il soit », affirme la jeune nomade.   

Brittany Cosgrove avec son van aménagé
Crédit : Instagram / @brattycosgrove

Un portefeuille bien rempli à la fin du mois

Vivre dans un van au gré du vent et des saisons a permis à Brittany Cosgrove de réduire ses dépenses de façon consiérable. Au lieu de débourser 200 euros, l’entretien de son véhicule lui coûte désormais moins de 45 euros. Cela inclut le carburant, le lavage et les places de parking.Grâce à sa nouvelle routine, la jeune femme économise près de 13 000 euros par an. Maintenant, elle peut même se permettre de mettre un peu d’argent de côté pour acheter une maison décente. « Une fausse idée circule sur le fait que la nouvelle génération est toujours à la recherche du luxe. Sauf que tout ce que nous voulons, c’est de ne pas vivre comme des moins que rien. », confie Brittany.

Même si son mode de vie peut paraître ambigu, Brittany Cosgrove encourage les personnes ayant des difficultés à payer leur loyer à suivre son initiative. Elle affirme d’ailleurs que c’est le seul moyen de prétendre un statut social plus correct.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur