Tranche de vie

« Je me sens féminine et sensuelle » : Rose arrête le rasoir et assume ses poils et sa barbe


Victime d'un syndrome des ovaires polykystiques, Rose Geil a décidé de se montrer telle qu'elle est en laissant pousser sa barbe et ses poils.

Une femme avec la barbe d’un homme et des poils sur la poitrine, inimaginable diriez-vous ? C’est pourtant le lot de nombreuses femmes atteintes du syndrome des ovaires polykistiques. Parmi les symptômes de cette pathologie, l’hyperpilosité est difficile à assumer, notamment dans une société qui prône le culte de la beauté et de la perfection.

Originaire de l’Oregon, Rose Geil a souffert de sa pilosité durant de longues années. Elle a cherché par tous les moyens à s’en débarrasser jusqu’à en être fatiguée émotionnellement. Rapportée par le Daily Mail UK, l’histoire de cette femme est émouvante et riche de leçons de courage.

Rose avec sa barbe
Crédit photo : Instagram / @lunchboxscoresagain

À lire aussi : Les Reines du Shopping : les aisselles d’une candidate répugnent Cristina Cordula !

Une adolescence pas comme les autres

Avec les transformations corporelles auxquelles il faut faire face, l’adolescence n’est pas un long fleuve tranquille. Mais pour Rose Geil, cette période était encore plus pénible. À 13 ans, elle a commencé à voir ses poils pousser, notamment sur le visage et sur la poitrine. Selon ses propos dans les colonnes du Daily Mail, elle pensait que « c’était l’angoisse habituelle des adolescents ».

Gênée par sa pilosité excessive, elle a alors décidé de se raser. C’est devenu un exercice quotidien, tous les matins avant de se montrer aux autres. Rose se débarrasse de ses poils sur les joues, la lèvre supérieure et le menton. Elle a tenu ce rituel secret durant des années, y compris pour ses parents. Elle a également pris l’habitude de porter des vêtements à manches longues pour dissimuler sa poitrine et ses bras velus.

Cette situation a beaucoup pesé sur sa vie sociale. À l’âge des sorties entre copines et des activités avec les amis, Rose refusait même les soirées pyjama. Elle craignait en effet d’être vue avec une moustache naissante au réveil ou encore des poils sur la poitrine. Elle s’intégrait difficilement à l’école, passant une grande partie de son temps à cacher ses défauts sous des tenues qui ne l’ont pas mise en valeur.

Rose Geil sans poils au visage
Crédit photo : Instagram / @lunchboxscoresagain

Plus de 20 ans passés à lutter contre son hyperpilosité

Rose Geil s’est rasé tous les jours pendant plus de 20 ans. Elle n’a pas pu garder longtemps son secret pour elle toute seule, car sa mère l’a surprise un samedi matin alors qu’elle a oublié de se raser le visage. À l’époque, ses parents n’ont pas abordé le problème. Mais un jour, sa mère a finalement décidé de briser la glace et de soutenir sa fille. Pour la maman de Rose, il fallait qu’elle arrête de se raser. Commence alors le recours à des traitements prescrits par le médecin, dont la pilule contraceptive. Malheureusement, l’efficacité escomptée n’était pas au rendez-vous.

Toujours en quête d’une solution durable et qui fait effet, Rose a également tenté l’épilation au laser. Les séances sont chères, mais toujours inefficaces contre son problème de pilosité abondante, en plus d’être douloureuses.

Durant sa vingtaine, Rose a dû passer un nouveau cap. Ses relations avec les hommes l’ont obligée à se montrer telle qu’elle est. Révéler ses poils sur la poitrine n’a pas été chose facile de crainte d’être rejetée, mais elle a eu la chance d’avoir des partenaires compréhensifs.

Evolution de la barbe de Rose
Crédit photo : Instagram / @lunchboxscoresagain

Un regain de confiance arrivée à la phase de l’acceptation

Pour Rose, sortir de la maison était un défi quotidien, le rasage étant devenu indispensable. Certains jours, elle refusait même de quitter son domicile. Arrivée à ses 39 ans, elle a changé de regard sur son corps et sur son problème de pilosité.

« J’étais épuisé émotionnellement en essayant de dissimuler ma barbe tous les jours et j’avais l’impression d’échouer lamentablement »

déclara-t-elle au Daily Mail.

Elle a alors pris la décision de ne plus se cacher et de s’accepter telle qu’elle est. Elle a définitivement abandonné le rasoir pour laisser pousser ses poils. Sa famille et ses amis ont vite accepté sa nouvelle apparence et lui ont témoigné leur soutien. Ce qui lui faisait prendre conscience que son plus grand ennemi était finalement elle-même.

Une femme heureuse
Crédit photo : Instagram / @lunchboxscoresagain

Rose Geil a appris à aimer sa barbe et devient une source d’inspiration

En moins de deux mois, Rose portait une barbe. Elle n’avait plus honte de sortir et a reçu de nombreuses réactions positives de la part des gens rencontrées dans la rue. De nombreuses personnes ont félicité son courage et trouvent en elle une véritable source d’inspiration.

Elle a aussi ouvert un compte Instagram où elle n’hésite pas à publier des photos d’elle avec l’évolution de sa barbe. À sa grande surprise, les admirateurs se comptaient par centaines. Parfois, elle recevait même des messages inattendus, comme des demandes en mariage. Elle a également eu des propositions pour vendre ses photos. Ce qui ne la dérange aucunement puisqu’elle a appris à apprécier sa singularité.

Rose s'assume avec sa nouvelle féminité
Crédit photo : Instagram / @lunchboxscoresagain

Rose Geil ne se cache plus derrière des vêtements inadaptés. Elle n’a plus peur de s’afficher avec des décolletés qui révèlent ses poils sur la poitrine. En outre, elle dévoile un peu plus son corps en portant des jupes. Selon ses déclarations, elle ne s’est jamais sentie aussi féminine qu’en adoptant sa nouvelle attitude. Une belle leçon de vie sur l’acceptation de soi et la confiance en soi..

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur