Télé

Le top 5 des candidats les plus détestés dans Koh-Lanta


Lors d'une saison de Koh Lanta il y a les chouchous et ceux qu'on déteste. Retour sur 5 aventuriers que les téléspectateurs ont eu du mal à aimer.

On parle de :

À lire aussi : Hygiène dans Koh-Lanta : comment font les candidats pour rester propres ?

Chaque saison de Koh-Lanta, il y a un candidat que les téléspectateurs ne supportent pas et cette année encore c’est le cas. Nous avons donc décidé de vous dévoiler le top 5 des aventuriers les plus détestés du jeu, toutes saisons confondues.

1. Régis

Capture Twitter

Démarrons ce classement par l’ennemi numéro un de cette saison : Régis. Il reçoit tellement de commentaires négatifs, que la gendarmerie a du faire des rondes après qu’il ait reçu de nombreuses menaces de mort.

2. Clémentine

Capture Twitter

La finaliste de Koh-Lanta en 2017, Clémentine Julien, a fait parler d’elle pour ses colères après ses victoires, ses stratégies ou encore son attitude globale sur le camp. Tout comme Régis, la jeune femme a eu de nombreux messages de haine pendant l’aventure et même après.

3. Yves

Capture Twitter

Yves était un candidat dur à gérer dans l’aventure. Tantôt susceptibles, parfois pleurnichard et limite paranoïaque…il parlait tout le temps de trahison. D’ailleurs, il a énervé tout le monde dès la première émission en se construisant une cabane pour lui seul afin de ne pas dormir avec les autres.

4. Marc

Capture Twitter

Même s’il est vrai qu’il est très débrouillard (c’est lui qui a apporté le feu, qui nourrissait le campement de poissons), il n’a jamais respecté la moindre alliance mise en place. L’as des coups-bas a finalement remporté la saison 2015, pour le plus grand malheur des internautes.

5. Claude

Capture Twitter

Très fort et surtout très stratège, il s’est attiré lors de sa saison en 2010 les foudres des internautes. De retour cette année, il est maintenant adoré par les téléspectateurs…comme quoi, tout peut changer.

Alors, vous validez les choix ?

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur