Show Télé

Kelly Vedovelli dérape sur C8 face à Jean Pascal et remise à sa place par Cyril Hanouna

Source : capture Instagram @jp.lacoste/
8 Partages

Jean Pascal a rejoint les chroniqueurs de C que du kiff. Cyril Hanouna a demandé l’avis de son équipe. Kelly Vedovelli a fait une révélation très embarrassante sur le caractère du nouveau venu.

à découvrir

Kelly Vedovelli aurait dû tourner sa langue sept fois avant de parler. Même si elle a rattrapé le coup en adoptant un autre ton plus léger, les téléspectateurs ont remarqué le malaise de Jean Pascal. La bourde de la belle blonde n’était pas passée inaperçue.

Jean Pascal était embarrassé

Cyril Hanouna a évoqué l’arrivée de Jean Pascal le 1er avril dernier. Toutefois, il n’a pas pu les rejoindre durant Ce soir chez Baba. Le jeune homme est maintenant à leur côté pour animer C que du kiff. Est-ce une bonne décision ? Les chroniqueurs ont répondu franchement.

Certains approuvent le choix tandis que Jean Michel Maire a soulevé la mauvaise réputation du garçon qui n’est pas un grand travailleur. Quand le tour de Kelly Vedovelli est venu, elle n’a pas mâché ses mots. D’après la belle blonde, Jean Pascal s’intéresserait à toutes les femmes, même dans les couloirs.

Pendant ce temps, le futur chroniqueur était encore dans les coulisses. Les téléspectateurs ont remarqué un bref changement sur son visage, mais il s’est vite repris.  Cyril Hanouna intervient, il rappela que le jeune homme est marié et surtout, elle regarde l’émission !

Jean Michel Maire, le sauveur

Jean Pascal avait participé au premier volet de la Star Academy. Maintenant, il est marié à Delphine Tellier, la demi-sœur de Sylvie Tellier, le boss du comité Miss France. Malgré ses propos sur la réputation de son nouveau collaborateur, Jean Michel Maire a démenti les affirmations de Kelly. Il a souligné la fidélité du jeune homme et son amour pour sa femme.

Consciente de sa bourde, la chroniqueuse a essayé de se rattraper : « Non, mais oui oui, il est très amoureux ! Mais quand je dis brancher, c’est de la rigolade. »

Jean Pascal aurait sans doute préféré un autre accueil, mais ce n’est que le début.

Signaler une erreur