Télé

Les 12 coups de midi : Paul El Kharrat a vécu la pire honte de sa vie dans Les Grosses têtes !


Sur le plateau de l’émission « Les Grosses têtes », une révélation n'a pas manqué d'embarrasser Paul El Kharrat. On fait le point.

Quelques mois après son élimination des « 12 coups de midi », Paul El Kharrat officie dans l’émission « Les Grosses têtes » de Laurent Ruquier. Sur le plateau de RTL, le jeune homme est comme dans un poisson dans l’eau. Du moins jusqu’à ce qu’il se confronte aux révélations de Darie Boutboul. Un moment très gênant pour l’ancien protégé de Jean-Luc Reichmann. Celle-ci révèle que le Grenoblois aurait des mains baladeuses

Ce rêve qu’il veut réaliser

Paul El Kharrat a remporté près de 700 000 € grâce au célèbre jeu de TF1. Il est vrai que c’est une grande victoire, mais pour Paul le chemin ne s’arrête pas là. En effet, celui qui es atteint du syndrome d’Asperger compte encore réaliser son rêve. À savoir jouer dans des films historiques.

« Ce serait quelque chose d’assez incroyable. Avec les costumes, l’époque, l’atmosphère, les événements, les discours… j’aimerais beaucoup », a-t-il avoué lors d’un entretien accordé à Femme Actuelle vendredi 15 octobre 2021.

Paul El Kharrat télé
© Instagram / paul_el_kharrat

Néanmoins, Paul sait qu’il devra encore attendre avant que ce rêve ne se réalise. De plus, il manque d’expérience dans la comédie. En attendant la concrétisation de ce projet, Paul El Kharrat a décidé d’officier en tant que chroniqueur chez les « Les Grosses têtes ».

Ses débuts dans l’émission

Si Paul El Kharrat s’est familiarisé avec l’équipe des « Grosses têtes » ce n’était pas le cas au début. Comme il l’a raconté au micro de Jordan De Luxe, son arrivée au sein de l’émission de Laurent Ruquier n’a pas été évidente. Selon ses dires, un des pensionnaires se serait même moqué de lui durant ses premiers jours, ignorant peut-être son handicap.

« L’individu, que je ne vais pas citer, forcément, pensait que je ne l’entendais pas et a, en quelque sorte, dit que j’étais bête de ne pas comprendre quelque chose sur le moment. Et ça ne m’avait pas plu du tout. J’ai failli ne pas y aller », a-t-il soutenu.

Le jeune homme s’est rassuré que cette petite brouille n’était que passagère. Il a affirmé :

« Ça va mieux. C’était sur ce moment-là, où je pense qu’elle a peut-être dit ça sur le ton de la plaisanterie. Un peu de bagou je trouvais, parce que c’était dit avec sérieux et surtout c’était dit loin de moi. Alors qu’on aurait pu en parler évidemment. »

Paul El Kharrat télé
© Instagram / paul_el_kharrat

« Il m’a tripotée de partout »

Cette histoire est désormais loin derrière lui. Durant ces mois qu’il a passés avec Laurent Ruquier et sa bande, il s’est adapté. D’ailleurs, il avait accompagné l’équipe lors de leur voyage en Grèce. Un moment inoubliable pour celui-ci, mais aussi pour Darie Boutboul.

Le 29 juin 2022, cette dernière a raconté une anecdote sur leur voyage, qu’elle n’est pas près d’oublier. Elle a d’abord déclaré :

« Vous savez ce qu’il s’est passé ? Quand je suis arrivée, j’étais un peu en avance et Paul… »

Ses paroles ont ensuite été coupées par le principal concerné qui ne voulait pas qu’elle aille plus loin.

« Oh non put*in » a-t-il lancé.

Seulement voilà, Darie Boutboul était décidée à poursuivre son récit. Elle a alors poursuivi en disant :

« Bah oui c’est vrai, il faut que tu assumes… Il m’a tripotée de partout. »

Une déclaration qui a bien amusé Laurent Ruquier et tous ceux qui se trouvaient sur le plateau à savoir à savoir Christophe Beaugrand, Gérard Jugnot, Stéphane Plaza et Valérie Mairesse.

Paul El Kharrat télé
© Instagram / paul_el_kharrat

« Depuis la Grèce, il a beaucoup changé », a lancé l’animateur.

Que s’est-il vraiment passé ?

Face à ces déclarations, Valérie Mairesse est sortie du silence et a avoué :

« Ah oui, il a dit qu’il aimait les choses molles. Oui c’est vrai, j’ai entendu. »

Darie Boutboul s’est sentie coupable de voir les autres continuer de s’amuser et d’enfoncer Paul El Kharrat. L’animateur a ainsi voulu faire quelques précisions sur cette affaire.

« Je dois être juste, c’est vous qui lui avez présenté vos cuisses en lui disant que c’était ferme. »

Ce à quoi Darie Boutboul a répondu par :

« Je ne voulais pas qu’il pense que j’étais molle de la tête au pied donc je lui ai fait toucher ma cuisse pour ne pas qu’il pense que j’étais molle. »

La sportive professionnelle avait assuré finalement qu’elle trouvait Paul El Kharrat « vachement mignon ».

Sacré Paul !

À lire aussi :

    Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

    Signaler une erreur