fbpx
Télé

Cécile de Ménibus règle ses comptes après les graves révélations sur Cauet

cauet cecile
D.R.

Dans un contexte de révélations choquantes, Cécile de Ménibus confronte son passé aux côtés de Cauet avec force et clarté.

Dans un contexte médiatique chargé, marqué par des accusations graves contre l’animateur Sébastien Cauet, Cécile de Ménibus, ancienne collègue et co-animatrice, a pris la parole de manière poignante.

Cauet, connu pour son rôle d’animateur sur NRJ, fait l’objet d’une enquête pour des allégations de « viols sur mineure de plus de 15 ans« , comme rapporté par gala.fr le 26 novembre 2023. Cette situation a entraîné un retour en force de vidéos controversées, dont une particulièrement troublante datant de 2006.

Dans cette séquence, diffusée sur les réseaux sociaux, on voit l’animatrice Cécile de Ménibus se faire agresser par l’acteur Rocco Siffredi sur le plateau de l’émission « CaueTivi », sous le regard inactif de Cauet.

Responsabilité

Selon de Ménibus, la réapparition de la vidéo a été une source de douleur renouvelée. « Avez-vous un seul instant pensé à moi ? » s’interroge-t-elle, reflétant un sentiment de frustration face à la réutilisation de ces images.

Elle souligne que Rocco Siffredi était le principal responsable de l’incident, mettant en lumière la difficulté de revivre ces moments douloureux, comme elle l’a exprimé dans ses publications sur les réseaux sociaux.

À lire aussi : The Voice : Amel Bent frustrée à cause du directeur de casting, elle règle ses comptes sur Instagram

Contexte Historique et Appel à la Nuance

Cécile De Ménibus critique la façon dont l’incident a été traité dans le contexte actuel, arguant qu’il ne faut pas « mélanger les époques« . Elle souligne que les normes sociales et les réactions face au harcèlement ont évolué depuis 2006.

« Bien sûr qu’avec nos yeux d’aujourd’hui les voix s’élèvent. Mais à l’époque les choses étaient différentes, » rappelle-t-elle, demandant une considération plus nuancée et sensible, comme rapporté dans l’article d’OLN sur CLoser.

L’individu ayant publié la vidéo a répondu sur les réseaux sociaux, s’excusant auprès de Cécile De Ménibus. « Chère Madame, toutes mes excuses si ce tweet vous a causé du tort. Mon but était uniquement de dénoncer ce type de pratique, » a-t-il déclaré, soulignant que son intention n’était pas de viser Cauet mais de dénoncer la sexualisation des femmes, un problème persistant même aujourd’hui.

À lire aussi : Elle règle ses comptes avec une cliente «dégoûtée» par sa tenue : «Les gens se soucient-ils vraiment de ça?!»