Mode / Beauté

Jamie Lee Curtis, 63 ans, lassée de « rentrer son ventre », elle dévoile son corps au naturel et fait passer un message fort sur Instagram


Pro-vieillissement et fervente « défenseure de la beauté naturelle », Jamie Lee Curtis a partagé un cliché sans filtre sur Instagram qui n’a pas manqué d’attirer l’attention. En effet, l’actrice de 63 ans a dévoilé son ventre relâché, sans aucun complexe. Voilà un geste fort et symbolique pour encourager les autres femmes à s’assumer telles qu’elles sont.

Celle qui s’est fait connaître en interprétant le personnage de Laurie Strode dans la saga Halloween continue d’enchaîner les projets cinématographiques. A 63 ans, Jamie Lee Curtis est courtisée par les producteurs. Cette année, l’actrice est notamment à l’affiche du film Everything Everywhere All At Once de Daniel Scheinert. Dans ce long-métrage, elle s’est glissée dans la peau de Deirdre Beaubeirdra, une contrôleuse des impôts à l’Internal Revenue Service (IRS).

Depuis quelque temps, celle qui est aussi productrice et réalisatrice s’est engagée dans une cause qui lui tient à cœur. Avec le caractère qu’on lui connait, la star américaine a en effet bousculé les codes. En effet, elle ne souhaite plus se plier aux diktats de la beauté qui sont omniprésents dans la société et dans l’industrie du cinéma.

Outre à travers les médias, Jamie Lee Curtis est aussi particulièrement active sur les réseaux sociaux. Le 11 mars 2022, l’actrice a ainsi partagé une photo sans filtre sur Instagram. Il s’agit d’un cliché d’elle pris sur le tournage et dans lequel elle montre fièrement son ventre relâché.

Jamie Lee Curtis dévoile son corps au naturel
Jamie Lee Curtis dévoile son corps au naturel – ©instagram/ @curtisleejamie

À lire aussi : « Je suis fière de mes rides » : Laurence Boccolini se dévoile au naturel et passe un message fort !

Jamie Lee Curtis en a marre de rentrer son ventre

Fidèle à sa réputation, l’interprète de Tess Coleman dans Freaky Friday a fait passer un message fort en légende de cette publication Instagram.  « Je rentre mon ventre depuis que j’ai 11 ans, l’âge où l’on commence à prendre conscience des garçons et de son corps, et que les jeans sont super serrés », confie-t-elle. Pendant plus d’un demi-siècle, l’actrice s’est donc pliée à ce culte de la minceur pour les besoins des tournages.

Jamie Lee Curtis a cependant décidé de faire autrement. La star d’Hollywood a en effet fait savoir à la production qu’elle ne souhaitait plus cacher aucune partie de son corps. Autrement dit, elle ne voulait « aucune technique de dissimulation ». En légende ce cliché au naturel, l’actrice a ajouté : « Là, j’ai très spécifiquement décidé d’abandonner et de relâcher tous les muscles que j’avais l’habitude de contracter pour cacher la réalité. C’était mon objectif ».

Jamie Lee Curtis
©instagram/ @curtisleejamie

A 63 ans, l’actrice est plus libre que jamais

Au cours d’un entretien en visioconférence avec Maria Shriver, une journaliste américaine, Jamie Lee Curtis a déjà alerté sur les dérives de la société actuelle. Selon ses propos, les jeunes d’aujourd’hui ne peuvent plus se passer des applications de retouche. Malheureusement, ils sont persuadés qu’ils doivent modifier leur apparence grâce à des filtres avant de publier « n’importe quoi, n’importe où ».

Cette recherche systématique de la perfection s’est aujourd’hui imposée comme la norme. « (…) nous ne pourrons jamais ressembler à nouveau à des femmes naturelles », ajoute Jamie Lee Curtis lors de cet entretien. Sur Instagram, elle a aussi dénoncé les injonctions qui pèsent sur la gent féminine. Elle a en effet pointé du doigt les nombreux artifices qui servent à cacher « la réalité » sur le corps des actrices.

« Dans le monde, il existe une industrie – une industrie qui brasse des millions, des milliards de dollars – qui consiste à cacher des choses. Correcteurs. Sous-vêtements sculptants. Injections. Procédures de chirurgie esthétique. Vêtements. Accessoires pour cheveux. Produits capillaires. Tout pour dissimuler la réalité de ce que nous sommes »

Ayant réussi à s’affranchir de cette emprise, la septuagénaire se sent plus libre « sur le plan créatif et physique ». Avec ce cliché au naturel, l’influenceuse a sans doute aidé ses abonnées à s’assumer telles qu’elles sont.

Signaler une erreur