Actu

Vêtue d’une combinaison moulante, l’enseignante utilise son propre corps pour donner cours d’anatomie

Veronica Duque a trouvé un moyen original pour enseigner l'anatomie à ses élèves. Credit : Twitter

Veronica Duque adore surprendre ses élèves avec ses méthodes pédagogiques insolites. Après les déguisements pour les cours d’histoire, la femme de 43 ans a décidé de se surpasser lors d’un cours d’anatomie. Ses efforts ont porté leurs fruits.

Attirer l’attention des élèves est sans doute la chose la plus difficile pour un professeur. Véronica Duque, une enseignante de 43 ans, a trouvé une idée originale pour que ses étudiants s’intéressent à son cours d’anatomie. Elle a enfilé une combinaison montrant l’intérieur du corps humain dans les moindres détails.

Véronica Duque : une enseignante inventive

Véronica enseigne en classe de secondaire depuis maintenant 15 ans. Au cours de sa carrière, elle a toujours adopté une méthode originale pour animer ses cours. Elle a notamment enfilé des déguisements pour illustrer les séquences historiques. Et dernièrement,  elle n’a pas hésité à montrer son propre corps en vue de faciliter la compréhension de l’anatomie.

La tenue de l’enseignante dévoile tout sur le corps humain. Credit : Twitter

Elle a cherché sur internet un vêtement avec un motif spécial détaillant le corps humain.  Elle espère atteindre ainsi son objectif, montrer l’emplacement de tous les organes. Sa méthode originale a suscité l’engouement des étudiants.

Les utilisateurs des réseaux sociaux ont salué son initiative

Michael, le mari de Véronica,  a posté fièrement sur Twitter les photos de sa femme vêtue de sa tenue étrange : « Très fier de cette femme pleine d’idées que j’ai la chance d’avoir pour femme. Aujourd’hui elle a donné cours d’anatomie d’une manière très particulière. Les enfants étaient fous ». 

Véronica Duque explique à ses élèves le fonctionnement des organes humains. Credit : Twitter

Il n’était pas le seul à saluer cette belle initiative. La publication a suscité de nombreuses réactions. Elle a reçu plus de 65.000 j’aime et plus de 1.400 commentaires positifs.

Outre sa passion, l’enseignante explique sa démarche : « Je voudrais que la société arrête de nous considérer comme de petits fonctionnaires paresseux du service public. Ce n’est pas ce que nous sommes. »

Espérons que l’idée de Véronica inspirera les professeurs.

Signaler une erreur