Actualités

Une malvoyante obligée de quitter le bus parce que son chien guide est noir


Une dame s’était montrée très désagréable parce qu’elle avait un doute au sujet de son chien guide…

Le manque de connaissance sur le sujet peut parfois pousser certaines personnes à se comporter de manière très désagréable. Mais pour rappel, le labrador retriever, le golden retriever, le berger allemand, l’hovawart, le border collie, le dalmatien, le Schnauzer géant et même le caniche royal sont des races de chiens parmi tant d’autres utilisés comme chien guide d’aveugle.

Du coup, il est tout à fait possible qu’un chien guide ait le pelage noir, comme ce qui est le cas de Rowley, l’animal de compagnie de Megan Taylor.

Alors, quand une dame lui a demandé de « sortir son putain de chien » d’un bus parce qu’elle avait un doute sur le fait qu’il soit réellement chien guide à cause de sa couleur, cette jeune aveugle était profondément troublée !

À lire aussi : « C’est une catastrophe » : une influenceuse obligée de se raser la tête après un placement de produit douteux

Une logique stupide !

Pire encore, quand la jeune femme originaire de St-Helens, dans le comté de Merseyside (Angleterre) avait tenté d’expliquer que « les chiens guides pouvaient être de n’importe quelle couleur et qu’ils ne sont pas forcément des labradors », la passagère était restée sur sa position accusant la malvoyante de menteuse.

« J’ai décidé qu’à ce point-là, je n’avais plus rien d’autre à dire pour éduquer cette femme et qu’elle ne valait pas la peine que je perde mon temps », raconte Megan au quotidien Liverpool Echo. « J’ai alors choisi de l’ignorer pendant qu’elle continuait à déblatérer ses non-sens ».

« On m’a déjà craché dessus »…

À la suite d’une blessure au crâne à l’âge de 15 ans, Megan souffre actuellement d’un aveuglement épisodique, d’une perte momentanée de l’audition, de malaises et de vertige. « Je peux perdre ma vue à n’importe quel moment sans prévenir, ce qui est terrifiant », précise-t-elle. Heureusement, elle peut compter sur Rowley pour l’aider au quotidien et même pour contacter les secours avec son téléphone en cas d’évanouissement…

« Les gens devraient comprendre que les chiens guides peuvent être de différentes races et tailles, et qu’ils sont entraînés à aider les personnes handicapées », explique-t-elle. « Ils sont vitaux et sont légalement autorisés à accompagner leur maître handicapé dans tous les espaces publics ». Chose que les gens ont tendance à oublier vu les mauvaises expériences qu’elle doit supporter au quotidien ! « On m’a déjà craché dessus, marché dessus, poussé et j’ai déjà été accusée d’être “bourrée” quand je perdais conscience à cause de ma condition » !

Malgré tout, Megan garde son optimisme et souligne que ce genre d’incident est provoqué par une minorité de gens, car la plupart des personnes qu’elle croise sont bienveillantes.

Signaler une erreur