Actu

Un photographe dénonce la pression sociale en dévoilant les marques laissées par les vêtements des femmes

Crédits photos : Justin Alexander Bartels

Certains disent qu’il faut souffrir pour être belle… Et pourtant, cette beauté est souvent définie par la société et l’industrie de la mode ! À cause de leurs critères, beaucoup de femmes s’infligent des douleurs rien qu’avec les vêtements qu’elles portent…

Justin Alexander Bartels, un photographe professionnel, souhaite dénoncer l’impact de la pression sociale sur le quotidien des femmes en dévoilant les marques laissées par leurs vêtements sur leur corps à travers une série de clichés !

Des vêtements serrés qui laissent des marques…

Comme vous pouvez le constater, les vêtements féminins, de nos jours, sont trop serrés pour celles qui les portent ! « Tellement de femmes portent des vêtements inconfortables ou contraignants, soient pour impressionner ou attirer les autres, soit pour leur propre estime de soi », explique ce photographe.

Que ce soient des jeans, des soutiens-gorge,…, les femmes semblent donc accepter que leur corps subisse tout cela au quotidien…

Une réalité vécue par trop de femmes !

En révélant cette triste réalité, ce photographe californien souhaite alors attirer l’attention de ces femmes, de la société et de la mode à travers son projet dénommé « Impression ». En effet, cette série de photos poignantes souligne l’inconfort permanent toléré par beaucoup de femmes qui acceptent de porter des vêtements trop serrés…

« Selon le pays ou la région où vous vivez, l’idéal de beauté féminin est différent », détaille ce photographe. « En Californie du Sud, l’image et la beauté sont primordiales, tant et si bien qu’il devient très difficile pour la majorité des femmes de rester en phase avec ces idéaux. Une femme “normale” doit conserver une silhouette fine, une peau nette, une taille haute et porter les marques de mode et de cosmétique tendance… »

Signaler une erreur