Actu

Tempête Ciara : les passagers d’un avion reliant Madrid à Amsterdam ont eu très peur

L’avion est le moyen de transport le plus sûr au monde. Mais en cas de tempête, les risques de crash sont très élevés. Les passagers du vol Europa Madrid-Schipol ont cru qu’ils ne reverraient plus le soleil, leurs témoignages sont bouleversants.

2 Partages

Les 300 passagers du vol Air Europa Madrid-Schiphol ont vécu la peur de leur vie ce dimanche. À cause de la tempête Ciara, leur avion n’a pas atterrir sur l’aéroport de Schiphol, Pays-Bas. Le pilote fut obligé de rejoindre son point de départ, Madrid. Beaucoup de personnes ont paniqué. Certaines ont vomi tandis que d’autres hurlaient.

L’avion était à 150 mètres du sol

La plupart des passagers ont cru que leur avion allait s’écraser sur la piste d’atterrissage. Alors que le vent soufflait très fort, le pilote a essayé de poser le Boeing 787. Mais après avoir échoué cinq fois, il a abandonné.  Heureusement, il avait suffisamment de carburant pour faire demi-tour.

Pendant ce temps,   c’était la frayeur totale chez les passagers lorsque l’avion a repris de la vitesse. Un passager témoigne : « L’appareil n’était plus qu’à 150 mètres du sol. De nombreux passagers se sont mis à vomir et une grosse panique a gagné l’avion. Tout tremblait, les bagages volaient dans tous les sens ».

Une vidéo montre la peur qui s’affichait sur les visages, le silence est assourdissant.   Soudain, on entend une femme pleurer et crier. « C’était un peu le chaos et l’incertitude. L’équipage ne nous a rien dit. Puis soudain, on a vu Madrid s’afficher sur les écrans de plan de vol, à la place d’Amsterdam » raconte Adriana, une autre passagère.

Publicité

Les passagers sont tous sains et saufs

Finalement, l’avion a pu atterrir en toute sécurité à l’aéroport de Madrid vers 18 h 30. Adriana souligne que c’était une expérience vraiment troublante.  La jeune femme a avoué qu’elle a un peu une phobie des avions. Néanmoins, elle avait gardé son calme malgré les nombreuses tentatives d’atterrissages.

Elle valide le choix de l’équipage : « Il est préférable de faire demi-tour que de devoir atterrir n’ importe où. Naturellement, c’est excessivement désagréable, mais finalement la seule chose qui compte, c’est que nous soyons tous sains et saufs ». 

Plusieurs vols ont été annulé ce dimancHe à cause de la tempête Ciara. Credit : Pixabay

Cependant, elle est légèrement étonnée que ni le commandant de bord, ni le personnel navigant, n’ont pris la peine de les prévenir du changement de destination.

Plusieurs compagnies ont annulé leurs vols. Adriana répartira à nouveau après un repos bien mérité.


Signaler une erreur

Publicité

Ailleurs sur le web