Actu

Paris : Une adolescente retrouvée après 12 jours de fugue, elle fuyait les humiliations des élèves de son collège

L'avis de recherche concernant eryel
Un appel à témoins et un avis de recherche avaient été diffusés, source : Montage Twitter
2 Partages

Cette jeune collégienne vient d’être retrouvée saine et sauve après 12 jours sans avoir donné de nouvelles à ses parents.

Au départ, sa famille qui ne croit pas à une fugue lance rapidement un appel à témoins sur les réseaux sociaux. Des portraits de cette jeune fille sont placardés un peu partout dans le secteur de sa disparition le 27 octobre. 

La préfecture de police prend très au sérieux l’inquiétude des parents de Feryel d’autant qu’elle est toujours mineure. Reconnue par une passante au hasard, Feryel est heureusement rentrée chez ses parents. Sa mère témoigne sur BFM Paris : « Feryel a été retrouvée saine et sauve » (…). Avant de préciser que sa fille serait en réalité partie « parce qu’elle était victime de harcèlement scolaire ». 

Victime de brimades de la part de ses camarades ?

Selon sa mère qui répond au site 94citoyens.com, Feryel ne supportait plus les moqueries de son établissement. La maman de Feryel met en garde les parents sur ces faits d’humiliation que peuvent subir les enfants à l’école. Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, s’était déjà dit très préoccupé par ces situations.

Comment a-t-elle été retrouvée ?

Dans les faits, Feryel a été aperçue par une dame qui a vu les affiches, elle l’a reconnue en Gare de Lyon. Rapidement, la police a été contactée pour encercler les lieux et l’a donc retrouvée à Paris. 

Pendant près de 11 jours, cette jeune adolescente a vécu avec 35 euros en poche. Elle se nourrit grâce aux Restau du coeur, et vit entre les 5e et 13e arrondissements de Paris. Le soir, la collégienne prend des bus de nuits, les Noctilien jusqu’au petit matin. 

Sans nouvelle de l’adolescente depuis 11 jours

Dans le contexte actuel qui laisse sans rappeler l’épisode tragique de la disparition de Victorine, et les aveux de l’homme qui a mis fin à ses jours quelques jours plus tard, aucune piste n’est écartée.

L’alerte avait été donnée par la famille de Feryel alors âgée de 14 ans le 27 octobre dernier. Ne croyant pas à la piste de la fugue, sa mère décide de faire appel aux pouvoirs publics et aux médias. Sur BFM TV elle lance donc un avis de recherche pour sa fille en racontant ce qu’il s’est passé :

« Je suis sortie de la maison il était 12h35 pour déjeuner. Je lui dis de ne pas oublier de faire ses exercices. À 17 heures j’ai commencé à lui téléphoner sur le fixe et elle ne répondait pas. Quand je suis rentrée elle n’était plus là » — Maman de Feryel

De son côté, la ville d’Ablon-sur-Seine dont est originaire la jeune fille, a tenu à remercier « toutes les personnes qui ont participer à l’ensemble des recherches permettant de contribuer à cette issue heureuse, qui est un soulagement pour la famille et pour la Ville ».

Signaler une erreur

.

2 Partages

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer