Actualités

Marlène Schiappa dans « des poses étonnantes » : Le directeur de Playboy brise le silence sur ses photos dans le magazine

Capture d'écran télé
Capture d'écran télé

Le 3 avril dernier, Jean-Christophe Florentin, directeur de la publication de Playboy, était en ligne sur Europe 1. L’homme a donné plus détails sur les coulisses de cet entretien avec Marlène Schiappa.

Durant cet interview sur Europe 1, Jean-Christophe Florentin a dévoilé plus de détails sur l’entretien avec Marlène Schiappa pour le magazine. Il a notamment souligné que la ministre apparaissait dans des poses surprenantes, inhabituelles pour un membre du gouvernement. 

Un choc national : Marlène Schiappa en couverture de Playboy

Le 1er avril dernier, Marlène Schiappa a indéniablement choqué l’opinion publique. La Secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale et solidaire était à la une du magazine Playboy.

Une initiative apparemment prise pour promouvoir le sujet du droit des femmes. Cette nouvelle a suscité de nombreuses réactions, dont celle d’Élisabeth Borne. La Première ministre aurait fait part de son mécontentement à la politicienne lors d’un appel téléphonique. 

Dominique Bertinotti a, elle aussi, tenu à réagir face à cette situation. Elle a notamment fait savoir qu’elle s’opposait fermement à l’idée de voir Marlène Schiappa en couverture de Playboy.

Selon l’ancienne ministre, une telle couverture n’a pour but que de détourner l’attention publique de sujets importants tels que la réforme de la démocratie, l’hôpital public en difficulté, les urgences sociales et écologiques. 

Bertinotti estime que la politique ne doit pas être traitée comme un simple divertissement médiatique. Selon elle, les politiciens doivent plutôt se concentrer sur les vrais enjeux de société et trouver des solutions concrètes pour répondre aux besoins et aux préoccupations de la population.

Jean-Luc Mélenchon, lui aussi, ne s’est pas fait prier pour donner son avis. Sur Twitter, il a écrit : « Dans un pays où le Président s’exprime dans Pif et sa ministre Schiappa dans Playboy le problème ce serait l’opposition. La France déraille. »

Et tout comme Élisabeth Borne, de nombreuses personnes ont déclaré être abasourdies par ce que venait de faire Marlène Schiappa. Ils avaient d’abord cru que c’était un poisson d’avril. Hélas.

À leur plus grand regret, leur Secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale et solidaire avait bel et bien décidé de poser pour un magazine. Ils furent nombreux à exprimer leur désapprobation sur les réseaux sociaux.

Étonnés mais nullement outrés

Caroline Janvier, députée du Loiret, fut plus tolérante envers cette décision de poser pour Playboy. Selon elle, Marlène Schiappa a toujours voulu parler à un large public pour défendre ses convictions. Caroline Janvier ne verrait aucun inconvénient à cette décision, du moment qu’elle sert un discours politique solide.

Toutefois, la députée du Loiret ne fut pas la seule à l’avoir soutenue dans cette démarche. Une partie des internautes affirme que Marlène Schiappa a le droit de faire ce qu’elle veut de son corps. 

Marlène Schiappa réagit sur Twitter

En réponse à toute cette controverse suite à l’interview de la politicienne pour Playboy, Marlène Schiappa s’est défendue en disant :

« Défendre le droit des femmes à disposer de leurs corps, c’est partout et tout le temps. En France, les femmes sont libres. N’en déplaise aux rétrogrades et aux hypocrites », a-t-elle posté.

Malgré cela, les critiques n’ont pas cessé, surtout après la fuite des photos de la Secrétaire d’État dans le magazine. Certains internautes se sont moqués de Marlène Schiappa, jugeant les photos « catastrophiques ».

Il a « fallu opérer un petit travail de persuasion » 

Ce lundi 3 avril, le directeur de la publication de Playboy, Jean-Christophe Florentin, a accordé une interview à Europe 1. La parfaite occasion pour évoquer la récente couverture de Marlène Schiappa. 

Selon lui, Marlène Schiappa était la personnalité la plus en adéquation avec l’image de Playboy grâce à sa « liberté de ton » et à son « physique aussi ». Toutefois, il a avoué avoir dû la persuader pour qu’elle accepte la séance photo. 

« Il a fallu opérer un petit travail de persuasion », a-t-il avoué.

Bien que le directeur de la publication soit resté vague sur les photos de la ministre, il a souligné qu’elle prenait des poses inhabituelles pour une personnalité politique.

Jean-Christophe Florentin a toutefois tenu à faire quelques précisions. Selon ses dires, « Playboy est devenu un magazine beaucoup plus chic. Ce n’est plus un journal de f*sses comme ça l’était il y a encore cinq ou six ans en arrière ». 

Quoi qu’il en soit, le nouveau numéro de Playboy avec Marlène Schiappa en couverture sera en vente à partir de jeudi en kiosque. Le magazine prévoit de faire une vente de 160 000 exemplaires, soit le double de la moyenne habituelle.

Au sujet de l'auteur : Jacques Ronny

Rédacteur talentueux, il jongle entre articles d'actualité et histoires captivantes. Avec une plume imaginative et rigoureuse, il tisse des récits envoûtants tout en décryptant le monde contemporain.

Suivez-nous sur Google News Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.