Actualités

La Californie demande de ne pas recharger les voitures électriques à cause de la chaleur, alors qu’elles seront obligatoire en 2035


Face à la vague de chaleur, les autorités californiennes ont demandé aux habitants de ne pas recharger leurs voitures électriques. Un appel qui n’a pas fait l’unanimité dans les rangs de l’opposition et des citoyens.

Cela fait longtemps que les scientifiques tirent la sonnette d’alarme. Désormais, l’impact du réchauffement climatique apparaît au grand jour. Sècheresse, inondation, tremblement de terre… les catastrophes naturelles s’intensifient et sont plus fréquentes. Certes, les États-Unis figurent parmi les puissances mondiales. Toutefois, le pays en fait aussi les frais. C’est justement le cas de la Californie avec la dangereuse vague de chaleur de ces dernières semaines. D’ailleurs, les prévisions météorologiques ne sont guère optimistes. La pression que subit le réseau d’électricité vieillissant est trop importante. Du coup, les habitants ont été sommés de ne pas charger leurs voitures électriques (VE) depuis le 31 août 2022.

Vague de chaleur en Californie : les décisions contradictoires des autorités font grand bruit
Vague de chaleur en Californie : les décisions contradictoires des autorités font grand bruit – ©pexel

L’électricité, un sujet sensible

Face à cette vague de chaleur, les systèmes de climatisation sont devenus indispensables en Californie. A l’heure actuelle, seul le réseau électrique peut, tant bien que mal, satisfaire la demande élevée de la population. Apparemment, l’énergie éolienne et solaire ne seraient pas encore assez pour remplir pleinement cette fonction. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’American Public Power Association, organisme qui représente les services publics à déclarer :

« Les consommateurs sont priés de réduire leur utilisation d’énergie entre 16H et 21H, quand le système est le plus sous tension, car la demande reste élevée et qu’il y a moins d’énergie solaire disponible »

Beaucoup estiment qu’il s’agit d’une demande contradictoire. La raison ? La Californie vise le 100% électrique dès 2035. Ainsi, l’État de l’ouest américain va interdire la vente de nouvelles voitures thermiques. Autrement dit, les véhicules devront être à « zéro émission ». Voilà une décision qui réjouit les activistes écologistes. L’opposition a cependant un avis bien différent sur la question. Sur Twitter, le sénateur républicain Tom Cotton a notamment ironisé : « La Californie vient de rendre obligatoires les véhicules électriques ET demande aux habitants de ne pas les charger entre 16H et 21H? ».

Une aubaine pour la Chine

Parmi les autres recommandations de l’American Public Power Association, les Californiens doivent régler le thermostat à 25°C, éviter l’utilisation des gros appareils et éteindre les lumières inutiles. A l’évidence, l’électricité reste un sujet sensible aux États-Unis. Les VE devront également rester au garage. Par ailleurs, la décision d’interdire les voitures à essence profite grandement à la Chine.

La Californie vise le 100% électrique dès 2035.
La Californie vise le 100% électrique dès 2035. – Depositphotos

La raison? Le Parti communiste chinois a pris le monopole du marché de l’extraction de minerais (cobalt, lithium, nickel…). Il s’agit des principaux composants de la batterie électrique, un élément essentiel sur une voiture sans moteur à combustion. L’objectif de la Californie d’atteindre le 100% électrique dès 2035 profite donc à l’empire du Milieu. Le gouvernement Biden espère que la construction de nouvelles usines sur le sol américain va résoudre ce problème. Rien n’est sûr, mais en tout cas, le pays reste tiraillé entre la nécessité de trouver des solutions au réchauffement climatique et l’application de la décision concernant les VE.

Signaler une erreur