fbpx
Actualités

Prime moto de 6000 euros : comment en bénéficier pour acheter une nouvelle moto ?

prime moto 6 000 euros
© Pexels

Acheter une moto neuve, vous n'y avez peut-être pas encore songé ? Cela pourrait changer avec la nouvelle prime proposée par le gouvernement et qui peut aller jusqu'à 6 000 euros. Qui peut en bénéficier et comment ?

Les voitures ne seront plus les seules concernées par le contrôle technique. Cette procédure deviendra très bientôt obligatoire pour les deux-roues. Le gouvernement a déjà annoncé la date fatidique. Dès 2024, tous les conducteurs de moto devraient y passer. Une décision qui fait grincer des dents, d’où la prime moto.

La réalité s’annonce rude pour de nombreux propriétaires de moto qui devront changer de véhicule pour se mettre aux normes. Pour faire passer la pilule, un bonus écologique sera proposé aux motards qui veulent passer à l’électrique. Cette prime moto peut atteindre 6 000 euros. La question que vous vous posez certainement, c’est comment en bénéficier.

Une prime moto à la conversion qui passe de 1 100 à 6 000 euros

Lors de son intervention sur Brut, le ministre des Transports Clément Beaune a précisé la revalorisation de la prime moto. S’élevant à 1 100 euros auparavant, celle-ci s’établit désormais à 6 000 euros.

Selon le ministre, le gouvernement a décidé de réviser le montant de la prime moto à la hausse pour amortir l’acquisition d’un nouvel engin électrique moins polluant. C’est aussi un moyen de renouveler le parc des deux-roues en France. Avec une telle démarche, l’État français espère obtenir l’approbation des motards sur l’obligation de passer le contrôle technique de leurs deux-roues à partir de 2024.

À lire aussi : Logement : comment bénéficier de la nouvelle prime de 1000 euros pour déménager ?

Prime moto de 6 000 euros : les conditions à remplir

Contrairement à ce que l’on pense, la prime XXL accordée par l’État n’est pas accessible à tout le monde. Plusieurs conditions sont à remplir pour en bénéficier. La subvention s’applique au moment d’acheter une moto électrique. Bien évidemment, l’acquisition porte sur un véhicule à deux-roues neuf et immatriculé en France.

Motard - prime moto
© Pexels

Cette prime moto s’adresse ensuite aux ménages modestes justifiant d’un revenu fiscal qui ne dépasse pas 14 089 euros. Le nouvel engin présentera obligatoirement une puissance minimale de 11 kilowatts. Le montant de la prime peut tout de même atteindre 6 000 euros sans dépasser 40 % du prix total de l’engin. La mise en place de la prime 6 000 euros moto est prévue pour le premier trimestre 2024.

Quelques bonnes raisons d’acheter une moto électrique

Depuis déjà quelques années, les fabricants de deux-roues produisent de plus en plus de modèles électriques. Contrairement aux versions alimentées par essence, la moto électrique présente des atouts non négligeables.

Ce type de moto est avant tout un moyen de locomotion très peu polluant. L’engin ne produit aucun gaz nocif pour l’environnement et reste parfaitement silencieux. La pollution sonore liée aux ronflements provoqués par la combustion au niveau du moteur à essence est donc inexistante.

Avantages moto électrique
© Pexels

Conduire un deux-roues électrique est aussi bénéfique pour le porte-monnaie. À titre de comparaison, un trajet de 100 km demande un budget carburant d’environ 8 euros sur une moto thermique. En revanche, sur un modèle électrique, ce coût s’établit aux alentours de 2 euros.

De plus, à l’arrêt, le véhicule ne consomme pas d’électricité. Ce qui permet des économies d’énergie considérables. Le moteur de la moto fonctionne uniquement lorsqu’il est actif et se coupe automatiquement lorsque le conducteur n’utilise pas l’accélérateur.

Il est vrai qu’acheter une moto électrique demande un budget nettement plus élevé qu’un deux-roues thermique. Mais ce type d’opération fait l’objet de plusieurs subventions, comme la prime 6 000 euros moto.

Contrôle technique obligatoire pour les deux-roues à partir de 2024

Le contrôle technique périodique (CTP) moto est un sujet sensible qui ne date pas d’hier. Voté par l’Union européenne en 2014 puis dévoilé en 2015, le projet a été programmé en 2022 pour la France avant d’être reporté pour 2023.

Le dispositif se concrétise 10 ans plus tard, en début 2024. En fonction des résultats de la consultation publique, il entrera en vigueur dans le courant du premier trimestre 2024. Cela se fera probablement entre le 15 janvier et le 15 mars prochain.

Contrôle technique moto
© Pixabay

Ce type de mesure vise à renforcer la sécurité routière d’une part. D’autre part, il devrait inciter les propriétaires de deux-roues à acheter une moto électrique moins polluante. D’après le ministre Clément Beaune, le contrôle technique pour moto coûtera une cinquantaine d’euros. Comme pour le CT auto, les prix risquent tout de même de varier d’un centre agréé à un autre.

Les véhicules concernés par le contrôle technique

Le contrôle technique périodique moto concerne aussi bien les motos et les scooters que les voiturettes. Il s’adresse aux deux-roues, aux trois-roues et aux quadricycles à moteur.

Scooter
© Pexels

Prévu pour les véhicules de plus de 125 cm3, le dispositif s’appliquera finalement à toutes les cylindrées. Cela inclut les petits scooters de 50 cm3 ainsi que les voiturettes sans permis. Seules les machines non homologuées pour la route comme les motocross et les deux-roues dédiés à la piste ne seront pas soumises à cette obligation.

Les modalités de contrôle des motos

Les deux-roues immatriculés avant le 1er janvier 2017 seront les premiers à passer le contrôle technique pour moto avant le 31 décembre 2024. Viennent ensuite les modèles immatriculés entre 2017 et 2019 pour 2025. En 2026, ce sera au tour de ceux immatriculés entre 2019 et 2021 et ainsi de suite.

En revanche, les obligations de contrôle en cas de cession seront inchangées. Il faut toujours un CT valide de moins de 6 mois ou une contre-visite de moins de 2 mois. Concernant la périodicité, le premier contrôle technique sera obligatoire 5 ans après la mise en circulation, puis une fois tous les 3 ans.

Modalités de contrôle des deux-roues
© Pixabay

Les vérifications porteront sur :

  • l’identification du véhicule,
  • les éléments de la direction, notamment le guidon et la colonne,
  • les équipements de freinage,
  • les équipements électriques,
  • les dispositifs réfléchissants et les feux,
  • les roues, les pneus, les essieux, les suspensions,
  • le cadre et ses différents accessoires,
  • les nuisances sonores et polluantes.

Le versement de la prime moto à la conversion ainsi que le contrôle technique des deux-roues devraient donc débuter simultanément. Pour les motards éligibles, il est alors temps de penser à acheter une moto neuve.

À lire aussi : Une nouvelle aide de 500 euros par mois : pour qui et comment en bénéficier ?

Au sujet de l'auteur : Mirana RAJAOBELINA

Rédactrice web pro depuis 2008, j'ai rejoint Les Crieurs du Web en août 2021 pour partager des histoires inspirantes, parler de sujets d'actualité qui font bouger la société ou éveillent la curiosité.