Témoignages

Elle ne porte pas de soutien-gorge au travail et se fait réprimander par ses collègues

Une salariée en tenue de travail
La jeune femme déteste porter des soutiens-gorge, même au travail. Image d'illustration.
1 Partage

Certaines entreprises imposent un code vestimentaire, d'autres laissent les employés libres de leurs choix. Néanmoins, ne pas porter de soutien-gorge au travail semble poser problème, comme en témoigne cette internaute.

Jeans, baskets, tee-shirts, ou au contraire, chemises, vestes et cravates… En matière de tenue vestimentaire, les salariés ne sont pas tous logés à la même enseigne. Qu’il existe un dress code à respecter obligatoirement ou bien un code vestimentaire tacite, notre manière de nous vêtir au travail n’est pas anodine.

Sommes-nous libres de nous habiller comme bon nous semble au travail ?

A priori, nous sommes libres de nous vêtir comme nous l’entendons sur notre lieu de travail. Il s’agit d’une liberté individuelle protégée par l’article L.1121-1 du Code du travail. Si les salariés sont donc libres de s’habiller comme ils le souhaitent, ils se doivent toutefois de respecter les restrictions dues à leur activité. Par exemple, un ouvrier du bâtiment ne doit pas venir sans des protections élémentaires, telles qu’un casque par exemple.

Mais ces instructions ne se limitent pas à la sécurité, puisque la justice a déjà donné raison aux employeurs souhaitant que des critères de décence et d’hygiène soient respectés. Légalement, une société est donc en droit d’exiger que ses employés portent une tenue à l’image de l’entreprise. La Cour de cassation a ainsi validé le licenciement d’un salarié au motif que ce dernier portait un bermuda sur son lieu de travail.

Une employée en tenue de travail
Porter un soutien-gorge est-il obligatoire au travail ? Image d’illustration.

L’employée ne porte pas de soutien-gorge depuis plusieurs années

Qu’en est-il pour les sous-vêtements ? A priori, ceux-ci n’étant pas visibles, ils ne devraient pas poser de problème. Ce n’est pourtant pas ce que rapporte une jeune femme sur le forum Reddit.

L’internaute explique ne pas supporter le port de soutien-gorge depuis de nombreuses années. « Je déteste les soutiens-gorge, je les trouve très inconfortables et inutiles ». Elle précise avoir déjà travaillé deux ans sans en porter et qu’aucune réflexion ne lui a été faite.

Mais après avoir changé de poste, la situation est devenue toute autre. Dès le premier jour, la jeune femme a essuyé les remarques de ses collègues. Elle portait alors un pull et un pantalon. Selon elle, il n’était pas possible de deviner sa poitrine. Pourtant, l’une de ses collègues s’est approchée pour lui signifier sa gêne.

Une employée
La salariée précise n’avoir jamais porté de soutien-gorge lors de son précédent poste. Image d’illustration.

Ses collègues sont gênés par sa poitrine

Le second jour, l’internaute portait un tee-shirt recouvert d’une veste. « Je suis habillée de façon encore plus conservatrice que le premier jour », précise-t-elle. Mais là encore, son choix de ne pas porter de soutien-gorge pose problème à ses collègues. Parmi les salariés mécontents de sa tenue vestimentaire : la secrétaire du son supérieur hiérarchique. L’internaute comprend donc que l’affaire est sérieuse.

En guise de défense, elle rappelle à ses collègues qu’il n’existe pas de code vestimentaire stipulé aux salariés. Mais la secrétaire de son supérieur lui rétorque que la forme de sa poitrine est clairement visible. Pourtant, précise la jeune femme dans son post Reddit, ses anciens collègues ne lui ont pas fait de réflexions lors de son précédent poste.

« Même si j’ai une forte poitrine, je ne considère pas cela comme inapproprié » de ne pas porter de soutien-gorge au travail. «

Signaler une erreur


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer