Témoignages

Cette femme a choisi de vivre sans vêtements, elle nous partage son mode de vie en vidéo

Lucy Muse (1)
© Twiter/lucymuseuk

Cette femme a choisi de vivre différemment. Elle montre son quotidien sans vêtements à travers une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.

À quelques semaines des fêtes de fin d’année, vous vous promenez sûrement sur les réseaux sociaux en quête de la robe idéale. Si vous trouvez normal de chercher les habits tendance pour l’hiver, sachez que ce n’est pas le cas de tout le monde. En l’occurrence cette femme…

Lucy Muse n’est pas du genre à se soucier de la dernière collection de mode. Elle a tout simplement choisi de vivre sans porter aucun habit. Pour la jeune femme, les vêtements sont des choses « optionnelles ». Ce qu’elle aime, c’est de vivre en tenue d’Ève. Elle partage son expérience sur TikTok.

À lire aussi : 15 personnes qui ont choisi de changer de genre pour vivre pleinement leur vie

Lucy Muse vit sa vie de manière positive

Cette femme estime que vivre en se promenant dans son plus simple appareil apporte beaucoup de positivité. Cela dit, la Britannique ne se voit pas comme nat*riste. Elle se définit plutôt comme une personne n*ue. Le fait d’avoir choisi de vivre sans habit ne l’empêche pas de faire preuve de bon sens.

« Il est légal d’être n*u en public au Royaume-Uni, mais j’utilise le bon sens. Je ne vais pas au magasin n*u, par exemple. Je ne me mets pas dans des situations où je pourrais m’entourer de gens qui ne seront pas positifs quant à la façon dont je vis mon mode de vie », explique la femme.

Lucy Muse affirme que son mode de vie ne lui procure aucune pression ni stress. Elle assume parfaitement son choix de vie en disant :

« Je ne me sens pas vulnérable quand je suis n*ue parce que c’est un choix que j’ai fait, et c’est la façon dont je choisis de m’exprimer. »

La jeune femme est une artiste

C’est son parcours artistique qui l’aurait poussée à vivre ainsi. En effet, Lucy Muse a suivi une formation artistique à l’Université de Cardiff. Durant cette période, elle posait comme mannequin. En plus de se soumettre aux objectifs des appareils photo et des caméras, elle aimait aussi dessiner.

C’est sans doute dans ce contexte que la jeune femme a pris goût à la n*dité. Cependant, il lui a fallu du temps avant d’oser vivre sans se couvrir. Vivre dans son plus simple appareil lui permet de s’exprimer et de s’imprégner de son art.

« Je suis une artiste – une artiste visuelle – et quand vous êtes une artiste, la forme humaine est une grande partie de l’art de toute façon, alors c’est quelque chose que vous avez tendance à regarder et à vous immerger », a-t-elle expliqué.

Un spectacle hors du commun !

Elle puise toutes les possibilités de ce mode de vie. Cette manière de vivre peu commune l’inspirerait dans son art. Lucy Muse fait aussi des spectacles dans lesquels on la voit jouer avec de la peinture et les courbes de son corps.

« Je fais maintenant des spectacles en direct, où j’utilise mon corps comme toile. Je peins littéralement sur mon corps. C’est un peu restrictif d’essayer de peindre sur une toile qui a des bords et une extrémité, et il était logique d’utiliser mon corps », a-t-elle dit.

Les personnes qui vont voir les spectacles de la jeune femme sont des gens ouverts d’esprit. Ils n’ont aucun problème avec l’option vestimentaire. En d’autres termes, les spectateurs peuvent, s’ils le consentent, prendre part à l’expérience de n*dité. 

« Être n*u n’est pas un grand pas. Être n*u n’est pas une grande chose pour moi », estime-t-elle.

Plus de 7 500 personnes se sont abonnées au compte de Lucy Muse sur les réseaux sociaux. Elle encourage d’ailleurs sa « communauté positive » à suivre ses pas.

Elle souhaite que tout le monde puisse se mettre à l’aise en vivant en tenue d’Adan. Toutefois, elle est tout à fait consciente que certaines personnes ne sont pas d’accord avec elle.

Signaler une erreur